Brigitte Macron : ses confidences surprenantes sur l'éducation de ses enfants

Lors de sa visite à l’hôpital Cochin à Paris, mardi 2 février 2021, Brigitte Macron s’est confiée sur l’éducation de ses enfants, faisant une révélation inattendue.

  • Brigitte Macron
  • Tiphaine Auzière
  • Sébastien Auzière
  • Laurence Auzière

Brigitte Macron est très proche de ses enfants. Et s’ils peuvent tous les trois se targuer d’un beau parcours – Tiphaine Auzière, 37 ans, est avocate, Laurence Auzière-Jourdan, 44 ans, est cardiologue, Sébastien Auzière, 46 ans, est ingénieur – la Première dame se souvient de leurs jeunes années et de l’éducation qu’elle leur a donnée. Mardi 2 février 2021, la présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France s’est rendue à la Maison de Solenn, inaugurée en 2004 par Bernadette Chirac. Lors de cette visite dans la structure située à l’hôpital Cochin, à Paris, et dédiée aux soins pluridisciplinaires en pédiatrie et en médecine de l’adolescent, l’épouse du président de la République Emmanuel Macron a glissé une petite confidence sur l’éducation de ses filles et de son fils, nés de son ancienne relation amoureuse avec André-Louis Auzière. “J’étais plus cool avec mes élèves qu’avec mes enfants”, a déclaré l’ancienne professeure de français, rapporte Paris Match, relayé par Gala.

À l’occasion de sa rencontre avec les adolescents, Brigitte Macron leur a donné de précieux conseils. “Vous avez choisi des métiers d’avenir”, les a-t-elle félicités. Celle qui a lancé l’opération Pièces Jaunes il y a près d’un mois les a également encouragés à se préserver du harcèlement scolaire dont certains d’entre eux sont victimes. Pour ce faire, elle leur a rappelé qu’elle aussi, peut être attaquée sur les réseaux sociaux. Des critiques face auxquelles elle tente de prendre du recul. “Qui sont ces gens ? Ce n’est rien. Si je les écoute, je ne me lève pas le matin”, a-t-elle lancé.

Cette période difficile loin de sa famille

Pendant le premier confinement, si Brigitte Macron a tenu à garder le lien avec ses proches grâce aux appels en Face Time et WhatsApp, le manque s’était fait ressentir, comme elle l’avait confié dans les colonnes de Paris Match en mai 2020. La femme du chef de l’État révélait ainsi ce qu’elle ferait dès le déconfinement : “Rattraper cinq anniversaires de retard, celui de ma fille Laurence, ceux de mes petits-enfants et le mien. Les anniversaires sur Skype, c’est vraiment tristounet.”

Source: Lire L’Article Complet