Attaque au commissariat de Rambouillet : qui était la policière tuée ?

Vendredi 23 avril 2021, un homme de trente-six ans a attaqué mortellement une fonctionnaire de police dans le commissariat de Rambouillet dans les Yvelines. La victime a succombé à ses blessures quelques minutes après avoir reçu deux coups de couteau à la gorge.

Restez informée

Un département mis à rude épreuve. Cinq ans après le double assassinat de Magnanville, survenu au domicile d’un couple policier le 13 juin 2016, et seulement six mois après la décapitation de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie de Conflans-Sainte-Honorine, pour avoir déployé des caricatures de Charlie Hebdo dans sa classe, c’est cette une fonctionnaire de police qui est touchée. En effet, dans l’après-midi du 23 avril 2021, à Rambouillet dans les Yvelines, un homme de trente-six ans, d’origine tunisienne, s’est introduit à l’accueil de l’établissement avec une arme blanche. Avant de crier “Allah Akbar”, comme l’ont décrit les témoins de la scène, l’assaillant a porté deux coups de couteau à la gorge d’une fonctionnaire de police se trouvant à l’entrée.

“Stéphanie a été tuée dans son commissariat de Rambouillet, sur les terres déjà meurtries des Yvelines”

D’après les premiers éléments de l’enquête, la victime de l’attaque au couteau, Stéphanie, serait une fonctionnaire administrative âgée de quarante-neuf ans habituellement située à l’accueil du commissariat. Comme l’a précisé l’AFP, celle-ci était maman de deux enfants. La fonctionnaire de police aurait reçu deux coups de couteau à la gorge alors qu’elle se trouvait dans le sas du commissariat après être sortie pour changer le disque de sa voiture stationnée. Elle succombera à ses blessures, tout comme son agresseur, visé par un policier à proximité. Le parquet national antiterroriste a annoncé ouvrir une enquête “de flagrance des chefs d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste”.

Dès l’annonce de l’attaque au commissariat de Rambouillet, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmamin se sont rendus sur place. Au même moment, Emmanuel Macron a rendu hommage à la victime, Stéphanie, sur son compte Twitter dans l’après-midi : Elle était policière. Stéphanie a été tuée dans son commissariat de Rambouillet, sur les terres déjà meurtries des Yvelines. La Nation est aux côtés de sa famille, de ses collègues et des forces de l’ordre. Du combat engagé contre le terrorisme islamiste, nous ne céderons rien.” Pour l’heure, l’enquête a été confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour déterminer si l’attaque est de nature terroriste ou non.

Elle était policière. Stéphanie a été tuée dans son commissariat de Rambouillet, sur les terres déjà meurtries des Yvelines. La Nation est aux côtés de sa famille, de ses collègues et des forces de l’ordre. Du combat engagé contre le terrorisme islamiste, nous ne céderons rien.

Source: Lire L’Article Complet