Anne-Elisabeth Lemoine : la petite cachotterie de son fils de 17 ans qui l'a fortement agacée

Dans une interview accordée à Madame Figaro, Anne-Elisabeth Lemoine a dévoilé la petite cachotterie que lui a fait son fils aîné, Arthur, et qui l’a profondément agacée…

Ce n’est pas tous les jours faciles d’être maman. Surtout quand son enfant devient adolescent. Ce n’est pas Anne-Elisabeth Lemoine qui dira le contraire. Dernièrement, dans C à vous, elle évoquait les désaccords qu’elle a avec Arthur, son fils de dix-sept ans. Maxime Lledo, étudiant en sciences-politiques de vingt-deux ans, auteur du livre Génération fracassée, dénonçait sur le plateau la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement et l’abandon des jeunes générations par les dirigeants (et les nombreuses conséquences néfastes : précarité, dépression, suicide…). “J’hésite à offrir votre livre à mon fils qui a dix-sept ans, parce que ça va le radicaliser encore plus, déclarait alors Anne-Elisabeth Lemoine, ajoutant : Déjà qu’on s’engueule à longueur de soirées autour de cette question, d’être solidaires, de combattre tous ensemble cette épidémie et de ne pas monter les générations les unes contre les autres.”

Ce qui l’agace chez son fils de dix-sept ans

Mais il semblerait que la crise sanitaire ne soit pas le seul sujet de désaccord entre Anne-Elisabeth Lemoine et son fils aîné – elle a un fils de sept ans, prénommé Vasco, né de sa relation avec Philippe Coelho. Dans une interview accordée à Madame Figaro, l’animatrice qui ne figure pas au classement des présentateurs et présentatrices préféré(e)s des Français a révélé quelle mode l’agaçait profondément. Les claquettes chaussettes que mon aîné a réussi à se faire livrer clandestinement à la maison, a-t-elle déclaré. Des désagréments qui n’empêchent pas Anne-Elisabeth Lemoine d’aimer profondément son fils. D’ailleurs, à la question “sur une île déserte, qu’emporteriez-vous ?”, elle a répondu : “Mes deux fils de sept et dix-sept ans”, ajoutant tout de même avec l’humour qui la caractérise : À leur grand désespoir, je pense“.

Source: Lire L’Article Complet