Anémone : ses héritiers font une mise au point sur ses comptes en Suisse

Sept mois après la mort d’Anémone, l’Administration fédérale des contributions a dévoilé l’existence de comptes en Suisse, appartenant à la comédienne. Le 8 novembre, les héritiers de la star ont mis les choses au clair. Non Stop People vous en dit plus.

A 68 ans, Anémone succombait à un cancer du poumon le 30 avril dernier. Sept mois après sa disparition, l’Administration fédérale des contributions tombait sur des comptes en Suisse, appartenant à l’ex-membre de la troupe du Splendid, comme le révélait l’Agence télégraphique suisse, citée par La Tribune de Genève. Mardi 5 novembre, l’Administration fédérale des contributions lançait donc un appel aux héritiers d’Anne Bourguignon de son vrai nom. L’institution demandait alors qu’un représentant suisse soit nommé. Selon le quotidien Le Matin, cette “demande d’assistance administrative” avait été publiée dans la Feuille fédérale et “garantit aux successeurs leur droit d’être entendus”, confirmaient nos confrères. Les principaux concernés avaient dix jours à leur disposition pour se manifester.

Vendredi 8 novembre, les héritiers d’Anémone sont sortis de leur réserve pour apporter plus de précisions sur ces comptes. Le journaliste AFP Jean-François Guyot a dévoilé leur réponse sur son compte Twitter. “Les enfants d’Anémone tiennent à préciser que les comptes suisses résultent de donations en nue-propriété, récentes et déclarées à l’Administration fiscale française”, peut-on d’abord lire. “Elles ont été consenties par la mère d’Anémone, résident suisse”, ajoutent les successeurs de la défunte comédienne.

Dans la matinée du 8 novembre, Jacob Bourguignon, le fils d’Anémone, a réfuté la thèse de l’exil fiscal sur les ondes de Sud Radio. “Elle ne s’est jamais cachée d’avoir une famille plutôt bourgeoise. Notre grand-mère, qui résidait en Suisse, a fait un don de son vivant à ma mère. Elle n’est pas dans l’illégalité, elle n’a pas planqué d’argent là-bas, elle n’a rien fait de mal”, s’énervait-il, estimant que l’image de sa maman était “traînée dans la boue”.

« Les enfants d’#Anémone tiennent à préciser que les comptes suisses résultent de donations en nue propriété, récentes et déclarées à l’administration fiscale française. Elles ont été consenties par la mère d’#Anémone, résidente suisse » (communiqué transmis par l’agent)

Source: Lire L’Article Complet