The Voice : absence de public, applaudissements enregistrés, talents testés positifs à la Covid-19… Le tournage de la 10e saison n'a pas été de tout repos !

Absence de spectateurs à cause du reconfinement, talents testés positifs à la Covid-19 quelques jours avant les auditions à l’aveugle… le tournage de la dixième saison du télé-crochet de TF1 n’a pas été de tout repos pour les équipes de production d’ITV Studio France.

Sur un plateau comme celui de The Voice, c’est un drame de ne pas avoir de public“, concède Pascal Guix, directeur artistique du télé-crochet qui fait son grand retour ce samedi 6 février 2021 à 21h05 sur TF1. Tournée en novembre 2020, la dixième saison de l’émission animée par Nikos Aliagas et portée cette année par Amel Bent, Florent Pagny, Marc Lavoine et Vianney, n’a pas été de tout repos pour les équipes de production d’ITV Studio France. La Covid-19 est venue jouer les trouble-fête… Tout d’abord côté spectateurs. Quinze jours avant le tournage des auditions à l’aveugle, Emmanuel Macron a annoncé le deuxième confinement. “Ça nous est tombé sur le coin de la figure, avoue le directeur artistique. Sans public dans la salle, on perd de l’humeur, de l’humain”. Face à la crise sanitaire et ses conséquences, la société de production n’a pas eu d’autre choix que d’avoir recours à un triste stratagème : les applaudissements enregistrés. De ce fait, ITV Studios a fait appel à “un sampler, un monsieur qui envoie des applaudissements, explique Pascal Guix. Il travaille sur plein d’autres émissions de télévision, notamment des jeux télé donc il avait déjà des enregistrements d’applaudissements. Sur The Voice, on a opté pour quelque chose d’assez léger, quasi homéopathique. On a ajouté des acclamations à la fin des prestations pour féliciter les talents, mais aussi pour que les coachs ne se sentent pas seuls dans cette immense salle vide. Ça aurait été encore plus triste sans…

  • Le village

    Télé Loisirs

  • Mika à l’Opéra royal de Versailles – 5 février

    Télé Loisirs

  • Die Hard : belle journée pour mourir

    Télé Loisirs

  • Une candidate des Reines du shopping se dévêtit et surprend ses concurrentes

    Télé Loisirs

  • Our Boys – 30 janvier

    Télé Loisirs

  • Le sens de la fête : Jean-Pierre Bacri dépassé par les SMS dans le premier teaser (VIDEO)

    Télé Loisirs

  • Le plus bordélique, le plus sentimental, le plus réservé… Franck Sémonin et Fabienne Carat se prêtent au jeu du Guess Who

    Télé Loisirs

  • "Je suis émue" : cette candidate des Reines du shopping en larmes en plein essayage

    Télé Loisirs

  • Gad Elmaleh a-t-il copié le sketch du blond ?

    Télé Loisirs

  • Daphné Bürki hilare dans Culture Médias : cet extrait qui la fait craquer !

    Télé Loisirs

  • Marie s'infiltre dévoile les coulisses de son apparition au défilé Chanel

    Télé Loisirs

  • Les confidences touchantes de Yann Arthus-Bertrand à propos de sa femme atteinte de la maladie de Parkinson

    Télé Loisirs

  • Les Z'Amours : une candidate souffre d'une phobie étonnante

    Télé Loisirs

  • Mélanie Maudran : sa vie de couple avec le tennisman Thierry Ascione

    Télé Loisirs

  • Que devient Benjamin Siksou ?

    Télé Loisirs

  • Lorie Pester – Les raisons de son départ de Demain nous appartient

    Télé Loisirs


  • Le village
    Le village


    Télé Loisirs


  • Mika à l’Opéra royal de Versailles – 5 février
    Mika à l’Opéra royal de Versailles – 5 février


    Télé Loisirs


  • Die Hard : belle journée pour mourir
    Die Hard : belle journée pour mourir


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

Ça a vraiment été un parcours du combattant

Autre subterfuge utilisé par la production : des spectateurs en visio-conférence. “On a installé 300 écrans dans nos gradins. Malheureusement, comme on a dû s’adapter très vite à cause du reconfinement, on a du pré-enregistré leurs réactions. Les seuls personnes extérieures qui étaient réellement en direct c’était les familles. On les a priorisés pour qu’elles puissent voir les auditions de leur proche et avoir un mot à l’issue de leur passage. Ça c’était pour le côté humain“. Face à la deuxième vague de la Covid-19, les équipes de The Voice ont également mis en place un protocole sanitaire très strict.

Les talents n’avaient pas le droit de venir accompagnés hormis ceux mineurs. Dans ce cas, le talent avait le droit de ne venir qu’avec un parent. Tout le monde s’est fait tester. Et plusieurs fois. On a instauré une bulle sanitaire composée des gestes barrières, du porte du masque à n’importe quel moment sauf quand les talents chantaient sur scène et que les coachs étaient dans leur fauteuil. On a engagé un Covid-manager sur place, lorsque quelqu’un ne portait pas bien son masque, il nous rappelait à l’ordre” explique Pascal Guix. Car la Covid-19 a donné du fil à retordre à la production. “Certains talents ont été positifs avant de venir passer les auditions à l’aveugle donc n’ont pas pu monter sur scène. On leur a dit à l’année prochaine. Ils l’ont très bien compris, lâche le directeur artistique. Lors de la phase des battles un talent à été testé positif. On a du faire du coaching par visio et attendre qu’il soit négatif pour organiser son duo. Ça a vraiment été un parcours du combattant“.

Au final, 122 talents sont passés sur scène pour tenter de se faire retourner Amel Bent, Vianney, Marc Lavoine et Florent Pagny. De quoi nous promettre de beaux moments musicaux.

Source: Lire L’Article Complet