Superman : Ray Fisher, alias Cyborg, attaque Warner sur le nouveau film produit par J.J. Abrams

En conflit ouvert avec la Warner, Ray Fisher a vu dans le choix du scénariste du nouveau film autour de Superman une défiance à son égard qu’il n’a pas manqué de pointer du doigt. Mais le studio lui a aussitôt répondu.

Le conflit ouvert entre Ray Fisher et la Warner dépasse donc le cadre de Justice League, qui avait fait l’objet d’une enquête suite aux accusations portées par l’interprète de Cyborg envers Joss Whedon et son comportement jugé abusif pendant les reshoots du film de Zack Snyder. Président de DC Films, Walter Hamada est également dans le collimateur du comédien, qui lui reproche d’avoir tenté d’entraver la bonne tenue des investigations et s’en est de nouveau pris à lui lorsque le nouveau projet centré sur Superman a été annoncé.

Produit par J.J. Abrams, le long métrage sera écrit par Ta-Nehisi Coates, auteur et journaliste à qui l’on doit notamment le livre “La Colère noire” ou une mini-série consacrée à Black Panther, et des rumeurs parlent même d’un acteur noir pour incarner le natif de Krypton. Ce qui, pour Ray Fisher, ressemble à un désaveu et une manière de passer ses accusations sous silence, comme il l’a précisé dans un tweet.

Do ya’ll remember that time Walter Hamada and @wbpictures tried to destroy a Black man’s credibility, and publicly delegitimize a very serious investigation, with lies in the press?

But hey, Black Superman…

A>E

(“Vous vous souvenez de ce moment où Walter Hamada et la Warner ont tenté de détruire la crédibilité d’un homme Noir et de rendre illégitime une enquête très sérieuse, en mentant dans la presse ? Mais bon, un Superman Noir…”)

Des propos qui ne sont pas restés sans réponse, puisque WarnerMedia, qui s’était emparé des résultats de l’enquête et avait conclu que cette dernière ne nécessitait aucune poursuite, s’est fendu d’un communiqué : “Il y a, encore une fois, de fausses déclarations au sujet de nos dirigeants et de notre société en ce qui concerne l’enquête autour de Justice League. Comme nous l’avons déjà précisé, une enquête approfondie a été menée par une tierce partie. Nos cadres, dont Walter Hamada, ont entièrement coopéré, aucune preuve d’ingérence n’a été constatée, et Warner Bros. n’a pas menti à la presse. Il est temps d’arrêter de prétendre le contraire, et d’avancer de façon productive.”

  • Invincible – saison 1 Bande-annonce VO

    Allocine

  • Faux Raccord N°329 – Les gaffes et erreurs de Eddie Murphy

    Allocine

  • Minari Bande-annonce VO

    Allocine

  • Deux soeurs pour un roi Bande-annonce VO

    Allocine

  • Army Of The Dead Teaser VF

    Allocine

  • Mortal Kombat Bande-annonce non censurée VF

    Allocine

  • Faux Raccord N°72 – Spéciale "Resident Evil"

    Allocine

  • Un prince à New York Bande-annonce VO

    Allocine

  • Aviez-vous remarqué ? Les caméos du Seigneur des Anneaux

    Allocine

  • Aurore – Interview Agnès Jaoui

    Allocine

  • Top 5 N°175 – Les KO critiques

    Allocine


  • Invincible – saison 1 Bande-annonce VO
    Après avoir découvert que son père est le super-héros le plus puissant du monde, un ado développe lui aussi des pouvoirs et décide de suivre les traces de son géniteur.


    Allocine


  • Faux Raccord N°329 – Les gaffes et erreurs de Eddie Murphy
    Michel & Michel célèbrent Eddie Murphy à travers quatre succès des années 80 : Un prince à New York, 48 heures, Golden Child et Un fauteuil pour deux.


    Allocine


  • Minari Bande-annonce VO
    Une famille américaine d’origine sud-coréenne s’installe dans l’Arkansas où le père de famille veut devenir fermier. Son petit garçon devra s’habituer à cette nouvelle vie et à la présence d’une grand-mère coréenne qu’il ne connaissait pas.


    Allocine

VIDÉO SUIVANTE

Demander à l’enquêtrice de déclarer qu’il n’y a eu aucune ingérence est délibérément trompeur et désespéré

Une déclaration publiquement soutenue par Katherine B. Forrest, ancienne juge fédérale qui a conduit l’enquête : “Je suis déçue par ces déclarations publiques incessantes suggérant que Walter Hamada a interféré, de quelque manière que ce soit, dans l’enquête autour de Justice League. Ça n’a pas été le cas. Je l’ai longuement interrogé à plusieurs reprises, et nous avons spécifiquement parlé de son interaction limitée avec M. Fisher. J’ai trouvé M. Hamada crédible et ouvert. J’en ai conclu qu’il n’avait rien fait qui ait entravé ou interféré avec l’enquête. Bien au contraire, les informations qu’il a fournies ont été utiles et permis à l’enquête de progresser.” Ce que Ray Fisher a également contesté, en donnant sa version des faits.

As I’ve said from the start:

Walter Hamada ATTEMPTED to interfere with the JL investigation.

He was unsuccessful in doing so because I did not allow him to.

Having the investigator make a statement claiming there was no interference is purposely misleading and desperate.

A>E

(“Comme je l’ai dit depuis le début : Walter Hamada a TENTÉ d’interférer avec l’enquête autour de Justice League. Mais il a échoué car je ne l’ai pas laissé faire. Demander à l’enquêtrice de déclarer qu’il n’y a eu aucune ingérence est délibérément trompeur et désespéré.”)

Ayant juré qu’il ne travaillerait plus sur un film produit par Walter Hamada, Ray Fisher avait vu sa participation à The Flash purement et simplement supprimée, ce qui avait donné naissance à des rumeurs sur un changement d’acteur pour le rôle de Cyborg. Des bruits de couloir vite démentis, alors que le comédien sera au cœur du Snyder Cut de Justice League, le 18 mars aux États-Unis et le 22 avril en France. En attendant la suite de son conflit avec la Warner.

Source: Lire L’Article Complet