Petite passe d'armes entre Hélène Darroze et les autres jurés de Top Chef sur la situation des femmes dans le monde de la cuisine

Jurée de Top Chef sur M6 pour la sixième saison consécutive, Hélène Darroze a dû vigoureusement affirmer son point de vue face à ses camarades sur le statut de femme dans le monde des chefs.

Alors que Mory Sacko, candidat de l’année dernière, connaît un succès fulgurant et vient même de remporter une étoile Michelin, n’en déplaise à certains, Top Chef fait son grand retour sur M6 ce 10 février. Si l’on connaît déjà le visage (et le compte Instagram) des 15 candidats de la saison, on ne sait pas encore quelles surprises nous réserveront les chefs de l’émission, qui adorent se chamailler et faire jouer leur esprit de compétition devant les caméras. Même si tous se sont bel et bien unis derrière la cause des restaurateurs en difficulté du fait de la crise sanitaire, eux-mêmes ayant peur pour leur situation à l’image de Philippe Etchebest, tête de file du mouvement des restaurateurs en colère, il reste des points sur lesquels les chefs de M6 sont en désaccord. Et notamment lorsqu’il s’agit de la situation des femmes dans leur monde si fermé. Invités dans Quotidien ce 8 février à l’occasion du lancement de la nouvelle saison de leur émission, les chefs ont eu l’occasion de le démontrer, toujours avec légèreté bien sûr. Hélène Darroze, seule femme de la bande, était seule contre tous pour exprimer son point de vue féminin.

  • Anne-Laure Bonnet, journaliste de l'ancien Telefoot, revient sur la fin de la chaîne

    Télé Loisirs

  • "On a la pétoche" : guéri du Covid, Pierre Lescure fait son retour et témoigne dans C à vous

    Télé Loisirs

  • Paris police 1900 (Canal+) : comment la série a-t-elle recréé le Paris de la Belle époque ?

    Télé Loisirs

  • Le cas du docteur Laurent – 8 février

    Télé Loisirs

  • Les révélations de Stéphane Rotenberg sur le lancement précipité de Top Chef pour contrer TF1

    Télé Loisirs

  • Paris Police 1900 – 8 février

    Télé Loisirs

  • Pascal Praud évoque à demi-mot sa situation financière

    Télé Loisirs

  • L'emmerdeur

    Télé Loisirs

  • 20H30 le dimanche : Anny Duperey tacle Emmanuel Macron

    Télé Loisirs

  • Selfies, vacances et amis… Le Best of Instagram de Sophia Bush

    Télé Loisirs

  • Hélène Rollès (Les Mystères de l'amour) : "Le mariage d'Hélène et Nicolas, c'était attendu par nous aussi"

    Télé Loisirs

  • Julien Clerc snobé par les Victoires de la musique : "J'en ai pris mon parti"

    Télé Loisirs

  • Va-t-on savoir la vérité sur le départ de Samia dans Plus belle la vie ? Stéphane Hénon répond !

    Télé Loisirs

  • Olivier Véran se fait vacciner en direct

    Télé Loisirs

  • Mon admirateur secret : il déclare sa flamme à sa collègue, sa réaction n'est pas celle qu'il espérait

    Télé Loisirs

  • Ici tout commence – Un lancement réussi !

    Télé Loisirs


  • Anne-Laure Bonnet, journaliste de l'ancien Telefoot, revient sur la fin de la chaîne
    Anne-Laure Bonnet, journaliste de l'ancien Telefoot, revient sur la fin de la chaîne


    Télé Loisirs


  • "On a la pétoche" : guéri du Covid, Pierre Lescure fait son retour et témoigne dans C à vous
    "On a la pétoche" : guéri du Covid, Pierre Lescure fait son retour et témoigne dans C à vous


    Télé Loisirs


  • Paris police 1900 (Canal+) : comment la série a-t-elle recréé le Paris de la Belle époque ?
    Paris police 1900 (Canal+) : comment la série a-t-elle recréé le Paris de la Belle époque ?


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

“Les mecs ils aiment bien…”

Hélène Darroze avait commencé par expliquer que, selon elle, un homme et une femme ne cuisinaient pas de la même façon. “Moi je sais que je pense d’abord à tout ce qui est émotion avant de penser à tout ce qui est technique alors que je pense que les hommes c’est un peu…”. Une remarque qui a entraîné des réflexions ironiques de la part de ses compères : “Oui oui, nous on est dans le béton !”. “Tout est lié dans la cuisine, il n’y a pas d’émotion, de technique machin… “, a rétorqué Philippe Etchebest. “Oui enfin les mecs ils aiment bien… Voilà, je vais vous montrer ce que je sais faire, je vais vous montrer comment je cuisine”, a imité Hélène Darroze en bombant le torse. L’animateur Yann Barthès a ensuite relevé que les candidats de cette nouvelle saison de Top Chef étaient majoritairement masculins et qu’Hélène Darroze était la seule femme du jury, ce à quoi Paul Pairet avait une réponse toute faite : “Oui parce que ça reflète la réalité de ce qu’est la cuisine. Nous on accueille toutes les femmes à bras ouverts dans nos métiers et au contraire on serait ravi d’en avoir plus mais c’est juste qu’en fait il y a une pénurie de femmes qui veulent faire de la cuisine”.

“Quand on est femme, on a des choix à faire”

Mais Hélène Darroze a alors dû rebondir : “Pas ‘qui veulent faire’ ! Non mais à un moment donné on a des choix à faire. À un moment donné quand on est femme, on a des choix à faire. Moi j’ai été maman, j’avais 40 ans. Et être maman avant aurait été assez difficile. Ou alors je l’aurais mal été…”, a répondu celle qui a adopté deux filles d’origine vietnamienne et a, en outre, remporté le titre de “meilleure femme chef du monde”. “À un moment donné on a des choix à faire parce que c’est vrai que de toute façon, encore et toujours, la femme le soir c’est elle qui donne le bain, c’est elle qui raconte l’histoire, c’est elle qui fait à manger, qui tient la maison. Alors c’est sûr que ça évolue…”, a-t-elle ensuite précisé, coupée par Paul Pairet qui affirmait ne pas être d’accord. “Mais bien sûr que si Paul… Ça évolue.(…) Moi j’en ai eu des jeunes femmes très douées en cuisine. À un moment donné elles ont raccroché parce qu’elles ont préféré – personne les a forcées ou quoi – privilégier leur vie de famille. Et moi je respecte tout à fait ça aussi, attention. Mais il y a un choix à faire. Beaucoup plus chez la femme que chez l’homme. Et surtout quand on fait de la restauration et de la cuisine.” Mais Hélène Darroze n’a pas voulu finir avec un message pessimiste et s’est adressée aux concernées : “Moi ce que je veux leur dire à ces femmes-là c’est que tout peut se concevoir. On peut être aussi maman différemment et aussi bien et avoir des enfants super équilibrés même si on n’est pas là le soir et avoir d’autres moments avec eux sur d’autres moments plus libres.”

Source: Lire L’Article Complet