“On ne s’est pas entendu” : Nagui explique son départ de Tout le monde veut prendre sa place (VIDEO)

Dans “C à Vous”, Nagui a notamment déclaré que certains téléspectateurs sont “sûrement extrêmement heureux” de son départ du jeu de France 2 !

Anne-Elisabeth Lemoine recevait Nagui dans C à Vous ce mercredi 14 avril à l’occasion de son départ surprise de Tout le monde veut prendre sa place, qu’il quittera en juillet prochain au bout de quinze années de règne. “Très sincèrement, il y a sûrement des gens qui sont déçus ou tristes par cette annonce, il y a sûrement des gens qui sont extrêmement heureux par cette annonce ! Et il y a un juste milieu, c’est que ça va continuer avec une autre personne, et tant mieux !“, a affirmé l’animateur sur le plateau de France 5.

À lire également

Top Chef (M6) : le système d’élimination injuste ? Les internautes poussent un nouveau coup de gueule

En revoyant les images des premiers numéros diffusés en 2006, Nagui n’a pas caché sa stupéfaction : “Ça a été tourné avant le covid… Ils sont extrêmement serrés, maintenant je me rends compte ! On n’a plus l’habitude de voir autant de gens serrés sur un plateau, c’est fou ! Ma gueule aussi, c’est de la science-fiction ! (…) J’ai toujours l’impression quand je le vois qu’il a été tourné en 1974 !“. Depuis, le programme n’a pas évolué selon lui : “C’est exactement le même conducteur, c’est le même timing, c’est exactement la même. Donc dès l’instant où j’ai voulu apporter quelques modifications prétentieuses de vouloir moderniser ce jeu, (…) ça n’a pas été possible, c’est une coproduction, on ne s’est pas entendu et ça reposait trop sur la tchatche“.

À lire également

Malaise chez Pascal Praud : Alain Finkielkraut cale, tête baissée en silence, pensant être hors antenne ! (VIDEO)

Ce mercredi dans Le Parisien, Nagui avait donné plus de détails sur les raisons pour lesquelles il éprouvait de moins en moins de plaisir à animer Tout le monde veut prendre sa place. Le présentateur a notamment déclaré : “Ça fait presque trois ans que j’évoquais le besoin de rafraîchir le jeu, ne serait-ce que pour me renouveler. Je ressentais un décalage entre l’émission et moi. (…) On n’a juste pas la même vision des choses. Ce jeu conçu pour durer une demi-heure est passé à 45 minutes sans changer le concept, ni le nombre de questions. Dans la première partie, les interviews prennent donc autant, voire plus, d’importance que le reste. Au-delà du plaisir que j’ai à échanger avec des candidats, ça implique que tout repose sur mon humeur, ma forme, mon sens de la repartie. Mais moi, je ne suis pas humoriste“.

Hugo Mallais

Source: Lire L’Article Complet