Meurtres à Pont-l’Évêque (France 3) Élodie Frenck : "Je peux jouer autre chose qu’une blonde à forte poitrine"

L’interprète de Marlène, la secrétaire du commissaire Laurence dans Les Petits Meurtres d’Agatha Christie, s’invite dans la collection phare de France 3. Une fois encore, Élodie Frenck est formidable.

Quelle histoire portez-vous dans l’épisode de ce soir ?

Élodie Frenck : Celle de Marion, greffière auprès du juge Daniel (Philippe Bombled, ndlr) depuis dix ans. Un après-midi, durant une fête organisée dans l’ancienne prison de Pont-l’Évêque, le juge est retrouvé pendu dans la crypte. Deux frères gendarmes, dont Marion a été très proche autrefois, enquêtent sur ce décès qui semble criminel.

C’est votre premier Meurtres à…

Oui. D’ordinaire, je ne suis pas vraiment fan de polar. Mais là, j’ai tout de suite été emballée par le scénario, le casting et le rôle de Marion. Le tout sublimé par la mise en scène de Thierry Binisti, un réalisateur que j’apprécie énormément. Sur cet épisode, qui débute par une fête en costumes des années 50, Thierry nous a poussés à fouiller le passé de nos personnages. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à travailler avec lui.

Comment décririez-vous Marion ?

Elle a traversé de multiples épreuves. Une mère qui l’a abandonnée à la naissance, une rupture amoureuse douloureuse… C’est une femme assez solitaire, courageuse et dévouée, qui a réussi à rebondir. On peut dire qu’elle est dans sa deuxième vie, qu’elle consacre à son travail, d’une part, et, de l’autre, à l’entreprise de son père, qui favorise la réinsertion d’anciens détenus. 

À lire également

Le Pont du diable (France 3) Élodie Frenck : “J’ai accepté ce rôle pour changer de registre”

Ce rôle est aux antipodes de la crédule Marlène que vous avez incarnée de 2013 à 2020…

Je vous le confirme ! Le personnage de Marlène Leroy était très intéressant à défendre. Mais mon job, c’est de montrer que je peux jouer autre chose qu’une blonde à forte poitrine.

Ce fut difficile de quitter Marlène ?

Non ! Ce qui a été dur, c’est de retrouver un personnage aussi fort par la suite. Il n’a pas été facile, en revanche, de quitter mes partenaires. Avec Samuel Labarthe, Blandine Bellavoir, nous formions une vraie famille de fiction.

Aujourd’hui, êtes-vous tentée par un rôle récurrent dans une série ?

Je n’y tiens pas trop pour le moment. À vrai dire, je n’ai jamais été tentée d’interpréter une héroïne. Par crainte d’être enfermée, certainement. J’ai cédé aux Petits Meurtres d’Agatha Christie parce que c’était vraiment une expérience exceptionnelle.

Que nous réserve votre filmographie pour l’année 2021 ?

Je viens de tourner, pour Arte, sous la direction de Jean-Paul Lilienfeld, Juliette dans son bain, une fiction adaptée du roman de Metin Arditi. Et, prochainement, vous me verrez sur France 3, aux côtés de Jérôme Anger, d’Aurélie Vaneck… dans la mini-série Jugée coupable, de Franck Ollivier. Je serai également au casting du téléfilm Intraitable (France 2), une fiction réalisée par Marion Lane, inspirée de l’histoire d’Emmanuel Giboulot. Ce viticulteur, qu’incarnera Fred Testot, avait défrayé la chronique, en 2014, en refusant de se plier aux injonctions d’un arrêté préfectoral qui lui imposait de traiter ses vignes aux pesticides. Mon personnage, une ancienne avocate, l’aidera à sortir de cette spirale judiciaire infernale. Encore une belle figure de femme courageuse !

Meurtres à Pont-l’Évêque : samedi 20 février à 21h05 sur France 3

Interview Caty Dewanckèle  

Source: Lire L’Article Complet