Loft Story : Kenza, Aziz, Laure… Que sont devenus les candidats emblématiques de l’émission ?

Vingt ans après le lancement de Loft Story, première télé-réalité d’enfermement en France avec des candidats filmés 24h/24, Benjamin Castaldi reçoit les ex-lofteurs dans Loft Story, 20 ans après !, jeudi 8 avril à 21 h 15 sur C8.

On vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Loana, Fabrice, Laure, Steevy, Christophe, Julie… en tout, 13 filles et garçons ont participé à Loft Story, produit par Endemol et diffusé sur M6, qui signa l’arrivée de la télé-réalité en France. Le 26 avril 2001, ils entrent dans la maison-décor installée dans les studios de La Plaine Saint-Denis (93). En dépit des critiques, le programme devient un phénomène qui captive la France, hypnotisée par leur quotidien fait de fêtes, de disputes et de parties de jambes en l’air… Ah, les ébats de Loana et de Jean-Édouard dans la piscine ! La finale voit triompher Loana et Christophe devant 11,6 millions de téléspectateurs.

Des incontournables et des surprises

C’est sur C8, et non M6, mais avec Benjamin Castaldi, animateur de l’époque, que Loft Story fêtera ses deux décennies. "Cela m’aurait contrarié que cet anniversaire soit fêté sans moi, reconnaît-il. Je l’ai proposé à la chaîne ; Cyril Hanouna et H2O ont accepté de le produire." De plus, la maison de production du trublion de Touche pas à mon poste ! a pu accéder très facilement aux images car elle appartient à Banijay, qui a racheté Endemol. Le plateau, en direct, devrait rassembler beaucoup d’ex-lofteurs (Laure, Kimy, David, Aziz et Philippe ne devraient pas être présents). "L’idée, c’est de revoir des images de l’époque et d’expliquer ce qu’on vivait en coulisses. Je vous promets quelques révélations. Notamment, pourquoi Delphine a abandonné", continue Benjamin Castaldi. Jean-Édouard, Christophe, Julie et les autres feront leur entrée ce soir-là en sortant de la voiture comme à l’époque mais avec leurs têtes d’aujourd’hui, après leur portrait diffusé il y a vingt ans. À la fin, ils chanteront l’hymne du Loft : "Lofteurs, Up and Down, oh, oh, oh !"

Jean-Édouard : "Je n’ai pas envie que Loana soit le symbole des dérives de Loft Story"

La scène de la piscine avec Loana est restée dans les mémoires. Aujourd’hui, père de famille et directeur artistique, Jean-Édouard Lipa donne de ses nouvelles.

Vous allez vivre des retrouvailles de lofteurs. Heureux ?

Jean-Édouard Lipa : C’est cool. J’ai gardé contact avec certains comme Steevy ou Kenza. Ce sera rigolo de revoir les autres.

L’émission devrait accueillir Loana, qui ne va pas très bien. Qu’en pensez-vous ?

Je trouve cela triste. Nous avons tous émis le souhait que cette émission reste une fête. Je n’ai pas envie qu’on évoque les problèmes de Loana. Il faudrait qu’elle se soigne. Elle a été l’icône du Loft, je n’ai pas envie qu’elle soit le symbole des dérives de Loft Story…

Quel souvenir gardez-vous de votre participation ?

Quand j’ai passé le casting, je ne cherchais pas à être connu. J’ai profité un temps de la notoriété que le Loft m’a offerte puis, j’ai pris de la distance. La réussite ne passe pas par la visibilité médiatique.

Vous avez eu récemment un gros pépin de santé…

On a failli m’amputer une jambe il y a six mois. Après un saut en parachute, elle était comme anesthésiée. J’ai consulté et on m’a dit que c’était très grave. J’avais un anévrisme de 10 cm sur l’artère de la jambe gauche. J’aurais pu faire une embolie pulmonaire. Après 8h30 d’opération, on m’a sauvé la jambe.

Vous aviez dit il y a quelques années sur Europe 1 avoir été un temps au RSA…

Oui, j’ai eu le courage d’aller au bout des choses. On est tous maître de notre destin. Ça m’a fait prendre conscience que j’ai pu être trop grande gueule. Aujourd’hui, j’ai ma boîte, Five Stars Consulting. Je gère la direction musicale d’hôtels 5 étoiles et je suis photographe. J’ai une compagne, une fille de 3 ans. Tout va bien.

Que deviennent-ils ?

Christophe (Mercy)

Le gagnant de Loft Story, toujours marié à Julie rencontrée dans le Loft, travaille dans un bureau d’études à Montauban.

Julie (Bouville)

Mariée à Christophe, elle dirige un hôtel à Toulouse. Ensemble, ils ont deux enfants (Matis, 18 ans, et Solan, 11 ans).

Fabrice (Béguin)

Désormais père de famille, Fabrice, 50 ans, est devenu entrepreneur près de Lyon.

Kimy (Akima BenDacha)

Elle vit à Los Angeles. Aux dernières nouvelles, elle avait ouvert un restaurant avec son mari.

Philippe (Bichot)

Il était l’intello de service, bien élevé et discret. Il travaille en Allemagne dans les énergies renouvelables.

Kenza (Braiga)

Elle était et est restée une battante. Auteur de plusieurs livres, elle est aussi animatrice radio.

Aziz (Essayed)

Père de famille, il s’est essayé à la comédie et travaille désormais dans la protection rapprochée.

Delphine (Castex)

Mariée à l’entraîneur de basket féminin François Gomez, elle est maman de trois enfants.

David (Cohen)

Extravagant, ce garçon qui jouait du bâton de pluie a quitté le jeu au bout de quelques jours et a disparu des radars…

La grande absente

Laure : ”Ça ne m’a rien apporté sur le plan humain”

Laure de Lattre, mère de deux enfants et rédactrice en chef d’un magazine pro, ne veut pas participer: "La prod’ m’a fait passer pour la JR du jeu. Cette célébrité soudaine n’avait aucun sens. La sortie d’ailleurs a été d’une violence inouïe. On était tout seul à affronter ça… Cette émission ne m’a rien apporté sur le plan humain."

Source: Lire L’Article Complet