Disney conclut de nouveaux accords de diffusion pour Disney+ à quelques jours du lancement

Disney, qui a réalisé des résultats supérieurs aux attentes au 4e trimestre, multiplie les accords et partenariats en vue du lancement de Disney+, sa plateforme de streaming vidéo qui sera en concurrence directe avec Netflix à partir du 12 novembre aux Etats-Unis, avant son déploiement à l’international.

Bob Iger, le PDG du groupe, a annoncé jeudi avoir conclu un accord de distribution avec Amazon pour que Disney+ soit présent sur les télévisions “Fire TV”.

“Nous avons des accords avec Apple, Samsung, Microsoft, IG et Google. Donc nous avons fait des progrès significatifs en terme d’accords de distribution, et Amazon est le dernier d’entre eux”, a détaillé Bob Iger sur la chaîne américaine CNBC.

Il a ajouté que la plateforme Hulu, dont Disney a pris le contrôle, proposerait bientôt des programmes de 21 Century Fox (21 CF), racheté en décembre 2017.

Le groupe du royaume enchanté renforce ainsi les synergies entre ces multiples actifs pour assurer le succès de Disney+, que Bob Iger considère comme le plus important produit lancé par le groupe depuis près de 15 ans qu’il est en poste.

“Nous avons passé ces dernières années à transformer complètement Walt Disney pour concentrer nos ressources et notre immense créativité sur la conception d’une expérience extraordinaire en direct avec le consommateur”, a déclaré le patron dans le communiqué de résultats publié jeudi.

Disney a engrangé 19,1 milliards de dollars de chiffre d’affaires au quatrième trimestre de son exercice décalé (+34%) pour un bénéfice par action de 1,07 dollar, des résultats supérieurs aux attentes des analystes.

Pour l’ensemble de l’exercice, il a réalisé un chiffre d’affaires de 69,57 milliards de dollars en progression de 17%.

Ces fortes progressions s’expliquent par l’intégration de Twenty-First Century Fox.

Le titre Disney prenait plus de 3% en Bourse lors des échanges électroniques après la clôture de Wall Street.

Disney+ sera disponible à partir de 6,99 dollars par mois, un prix largement inférieur à celui de Netflix, et proposera un impressionnant catalogue, avec les films de “Star Wars”, Pixar et Marvel.

Pour 12,99 dollars, les abonnés à l’ancienne plateforme D23 auront en plus accès à Hulu et ESPN+ (sports).

Le groupe espère attirer entre 60 et 90 millions d’abonnés d’ici 2024.

Source: Lire L’Article Complet