April Benayoum (Miss Provence) réagit aux propos antisémites dont elle est victime

La première dauphine d’Amandine Petit est la cible de propos antisémites depuis le soir de l’élection de Miss France 2021, diffusée sur TF1.

Samedi 19 décembre 2020, Amandine Petit, Miss Normandie, a succédé à Clémence Botino au titre de Miss France. Le soir de l’élection, sa première dauphine, April Benayoum, qui représentait la Provence, a été victime de propos antisémites sur les réseaux sociaux, après avoir évoqué les origines israéliennes de son père.

Je n’ai bien sûr rien vu en direct, a confié la jeune femme de 21 ans dans les colonnes de Var Matin. J’ai appris l’existence de ces propos par mes proches. C’est triste d’assister à de tels comportements en 2020. Je condamne bien évidemment ces propos, mais ça ne me touche absolument pas”. Et de poursuivre sur BFMTV : “Je trouve que c’est regrettable qu’en 2020 on puisse encore avoir ce type de propos. Je remercie toutes les personnes qui me soutiennent, ce n’est pas qu’un combat contre l’antisémitisme, c’est aussi un combat contre toutes les formes d’inégalités“.

À lire également

Miss France 2021 : pourquoi Miss Provence, ex-aequo avec Miss Normandie, s’est retrouvée 1ère dauphine ?

De nombreux hommes et femmes politiques, ainsi que des personnalités, se sont indignés face à ce torrent de haine. Parmi eux : Marlène Schiappa, qui a indiqué avoir adressé “un signalement au Procureur”, et Roselyne Bachelot, qui qualifie la haine antisémite qui s’est abattue sur l’étudiante en commerce d’”infâme et poisseuse“. De son côté, la Licra (la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme), a annoncé des poursuites pénales.

#MissFrance2021 n’est pas un concours d’antisémitisme.

Tout mon soutien à April Benayoum #MissProvence cible de propos antisémites d’une violence inouïe toute la soirée après avoir évoqué ses origines.

J’adresse un signalement au Procureur (article 40)

La haine antisémite qui s’est abattue sur @AprilBenayoum hier soir est infâme et poisseuse.

Les auteurs des tweets en question doivent être identifiés et poursuivis.

Pour cela, la coopération de @TwitterFrance devra être pleine et entière. @jack @Twitter

J’apprends à l’instant qu’un harcèlement antisemite s’est abattu sur #MissProvence .

Tous les ans l’élection de #MissFrance est un déferlement de racisme, qui montre combien certain.e.s ne rêvent que d’une France uniforme. Soutien à April Benayoun. https://t.co/uSUEY3YRzE

L’anonymat sert de paravent à la haine. Nous demandons à @TwitterSupport de tout mettre en œuvre pour permettre à la justice d’identifier cette nostalgique de la Shoah. Nous devons pouvoir lui dire dans les yeux, à la barre du tribunal, ce que signifie sa haine des juifs ! pic.twitter.com/glShNsEheZ

Source: Lire L’Article Complet