Givenchy, maison de mode à l’enchantement éternel

Né en 1927 à Beauvais, fils d’une famille prospère et influente, Hubert de Givenchy y a fait ses études avant de s’installer à Paris pour poursuivre son rêve et devenir styliste. En 1944, il devient apprenti styliste à la maison de Haute Couture de Jacques Fath tout en étudiant à l’École des Beaux-Arts de Paris.

À la fin des années 1940 et au début des années 1950, il occupe une série de postes de styliste assistant – d’abord chez Fath, puis chez Lucien Lelong, Robert Piguet et Elsa Schiaparelli.

Les années de Hubert de Givenchy en tant qu’assistant designer dans les maisons de haute couture englobent la période du New Look et lui ont sans doute insufflé le sentiment de romantisme qui caractérisera son travail pendant plus de quatre décennies – et influencera la vision créative des designers qui lui succéderont.

Les prémisses d’un héritage de luxe

Givenchy a ouvert sa propre maison de couture en 1951 et s’est immédiatement fait remarquer avec son modèle de “blouse Bettina”, une simple blouse intemporelle en coton blanc nommée d’après l’un de ses mannequins préférées, Bettina Graziani.

En 1952, Hubert de Givenchy fonde la maison de luxe Givenchy et produit sa nouvelle collection “Les Séparables”, qui est saluée par la critique du magazine Vogue. En 1953, il rencontre Cristóbal Balenciaga, qui devient rapidement son mentor et grand ami.

En 1955, Givenchy déménage son entreprise au 3, avenue George V, en face de l’atelier de Balenciaga, et les deux hommes sont ensuite en contact presque quotidiennement.

C’est justement Balenciaga qui a consulté Givenchy pour créer la désormais populaire ligne de parfums, Parfums Givenchy, en 1954. La même année, Hubert de Givenchy crée sa première robe chemise et est le premier créateur de Haute Couture à réaliser un prêt-à-porter de luxe.

En 1969, Givenchy lance sa première collection pour hommes et ouvre sa boutique de l’avenue George V en novembre de la même année. Au cours de cette période, Hubert de Givenchy commence à étoffer sa gamme de collections pour y inclure la confection de chaussures, de bijoux, de cravates, de vaisselle d’ameublement et de kimonos. 



























Source: Lire L’Article Complet