Versailles rouvre le bosquet de la reine Marie-Antoinette après deux ans de restauration

  • Pourquoi un demi de bière n'est en fait qu'un quart de litre ?

    Gentside

  • «Je veux les clés de la sécurité»: Christian Estrosi plaide pour une décentralisation

    Le Figaro

  • Jugé trop proche d'Emmanuel Macron, Christian Estrosi rétorque qu'il a simplement «du respect pour le chef de l'État»

    Le Figaro

  • Christian Estrosi: «Le loup n'est pas une espèce en voie de disparition»

    Le Figaro

  • Covid-19: Christian Estrosi se félicite d'un taux de vaccination de 61% sur la métropole de Nice

    Le Figaro

  • La ligne Paris-Bruxelles du Thalys fête ses 175 ans avec un retour à la normale des liaisons

    Le Figaro

  • Fonction publique: rassemblement à Bercy contre le gel des rémunérations

    AFP

  • Une explosion spectaculaire filmée dans une station-service en Russie

    KameraOne

  • « Socialisme » se marie en présence de ses frères « Communisme » et « Léninisme »

    KameraOne

  • Disparition d'Estelle Mouzin: nouvelle campagne de fouilles dans les Ardennes

    AFP

  • États-Unis: un passager tente d'ouvrir la porte d'un avion en plein vol

    Le Figaro

  • Conflit au Tigré : les patients affluent à l'hôpital de la ville de Mekele

    France 24

  • Alice Coffin interpelle la mairie de Paris sur la parité dans le milieu de la culture

    Le Figaro

  • Régionales: «Il sera assez aisé de faire mieux que Madame Pécresse», assure Audrey Pulvar

    Le Figaro

  • Crise migratoire : une épreuve pour les enfants et les mineurs non-accompagnés

    Le Figaro


  • Pourquoi un demi de bière n'est en fait qu'un quart de litre ?
    Vous êtes vous déjà demandé pourquoi "un demi" ne correspond pas en réalité à un demi-litre de bière ? Nous oui, et on a la réponse.


    Gentside


  • «Je veux les clés de la sécurité»: Christian Estrosi plaide pour une décentralisation
    Christian Estrosi, maire Les Républicains de Nice, président de la métropole Nice Côte d'Azur, et président délégué de la région Paca, était l'invité du Talk – Le Figaro ce mardi 15 juin. Il a plaidé pour une décentralisation des pouvoirs de l'État. «Je veux les clés de la sécurité», a t-il réclamé.


    Le Figaro


  • Jugé trop proche d'Emmanuel Macron, Christian Estrosi rétorque qu'il a simplement «du respect pour le chef de l'État»
    Christian Estrosi, maire Les Républicains de Nice, président de la métropole Nice Côte d'Azur, et président délégué de la région Paca, était l'invité du Talk – Le Figaro ce mardi 15 juin. Jugé parfois trop proche d'Emmanuel Macron, il a rétorqué qu'il avait simplement «du respect pour le chef de l'État».


    Le Figaro

La tâche n’était pas totalement aisée. “On a une très riche documentation sur ce qui existait à l’origine, notamment grâce à des lettres qui détaillent les arbres, arbustes et vivaces suggérés à l’époque”, détaille Véronique Ciampini, ingénieure paysagiste en charge de la restauration interrogée par le Figaro.

“Et l’on a aussi quelque chose de très précieux : les commandes de regarnies du bosquet […] Donc tout cela nous renseigne très bien sur ce qui a été replanté”, poursuit-elle. Mais si ces archives ont révélé de précieuses informations, elles n’ont pas suffi à déterminer la composition exacte du bosquet.

Par exemple, on ignore quelles espèces de cerisiers étaient plantées ou encore quelles variétés de roses. Les botanistes ont finalement laissé s’exprimer leur interprétation en essayant tout de même de “s’approcher au plus près de l’atmosphère de l’époque”, souligne Véronique Ciampini.

Une profusion d’arbres, d’arbustes et de fleurs

Après plusieurs années de réflexions et d’efforts, c’est une diversité botanique et une richesse végétale uniques qu’offre désormais le bosquet de la Reine. La centaine de tulipiers trône dans le carré central tandis que les centaines de rosiers en délimitent le pourtour.

Une trentaine de variétés aux couleurs et fragrances diverses y ont été incluses telles que le rosier “Jardin de Granville”, la rose de Damas et le rosier cent-feuilles “Fantin Latour”. Un ensemble qui rend hommage à la célèbre collection de roses de Marie-Antoinette.

Du côté des allées, c’est une profusion d’arbres et d’arbustes à fleurs qui accueillent les visiteurs. La promenade se poursuit ensuite par des lisières boisées conduisant à des salles dédiées aux cerisiers du Japon, aux arbres de Judée, aux pruniers de Virginie ou encore aux arbres à neige.

Nous avons redonné à ce jardin, qui était tombé en désuétude, une vie et une identité propres“, a confirmé Catherine Pégard, présidente du château, du musée et du domaine national de Versailles au Journal du Dimanche. “Ce sera sans doute une découverte pour la majorité de nos visiteurs“.

Le chantier de deux millions d’euros a été financé par de nombreux mécènes, français et internationaux, particuliers et entreprises. Comme les autres jardins de Versailles, le bosquet de la Reine est accessible à tous et ouvert toute l’année (en fonction de la situation sanitaire).

A lire aussi :

⋙ Hôtel Grand Contrôle à Versailles : une immersion dans l’époque de Louis XIV

⋙ Chapelle royale et cabinet d’angle : deux joyaux restaurés au Château de Versailles

⋙ Le château de Versailles se visite en 3 dimensions dans un centre commercial de Shanghaï

Source: Lire L’Article Complet