Une fois fondu, le fromage est-il plus calorique ?

  • Quels sont les fromages à faire fondre ?
  • Le fromage fondu est-il plus calorique ?

Il dégouline de réconfort, crépite de bonheur et met les papilles en émoi. Qui donc ? Le fromage fondu, bien entendu ! Goûteux et généreux, cet aliment “comfort food” par excellence sublime les burgers, magnifie les croque-monsieur et donne tout son sens aux raclettes et autres tartiflettes hivernales.

Mais derrière tant d’émotions gustatives, le fromage fondu cache-t-il une addition calorique plus élevée que ses alter ego solides ? On fait le point avec Aurélie Biron-Paumard, diététicienne nutritionniste chez WW. 

Quels sont les fromages à faire fondre ?

Il a beau faire partie du patrimoine gastronomique français, le fromage est parfois pointé du doigt en raison de sa forte teneur en graisses. “Pourtant, dans le cadre d’une alimentation équilibrée et sans excès, le fromage n’est pas un ennemi de la ligne, rappelle d’emblée Aurélie Biron-Paumard. Il faut juste adapter les quantités en fonction du type de fromage car toutes les variétés ne se valent pas en termes de calories.”

En effet, plus un fromage est dense, sec et affiné (comté, gruyère, gouda, beaufort, tomme, raclette…), plus celui-ci est concentré en lait et donc en matière grasse, car il ne contient presque plus d’eau. À l’inverse, un fromage crémeux est moins gras car il est plus aqueux. Les fromages frais comme la ricotta ou le chèvre frais figurent parmi les fromages qui comportent le plus d’eau (environ 80%) et qui sont les plus légers.

“Les fromages gras sont aussi ceux qui vont le mieux fondre, ajoute Aurélie Biron-Paumard. Une fondue savoyarde, par exemple, ne peut pas être faite avec des fromages pauvres en gras. C’est précisément la matière grasse qui va faire que le fromage fondu sera onctueux et réconfortant en bouche”.

Le fromage fondu est-il plus calorique ? 

Il suffit de faire chauffer un bon fromage gras pour assister à un spectacle qui émoustille les papilles : celui-ci change progressivement de forme, laissant place à une merveilleuse texture qui dégouline d’amour. Encore plus appétissant ainsi, le fromage est-il aussi plus calorique ?

“Fondue ou pas, la valeur calorique d’une portion de fromage reste la même”, assure la nutritionniste. Et d’ajouter : “Ce n’est pas tant le fromage en lui-même qui va être plus calorique, mais plutôt la façon dont on va le consommer. Car qui dit fromage fondu dit souvent raclette, fondue savoyarde et autres joyeusetés qui érigent le fromage en plat principal. On a alors tendance à en manger davantage et à moins bien l’équilibrer que lorsqu’il est dégusté en fin de repas sous forme solide”.

On peut tout à fait se faire plaisir en savourant une raclette, sans exagérer sur les pommes de terre et les tranches de saucisson ou de jambon cru.

Le conseil de la diététicienne ? Travailler sur tout ce qui vient autour de l’aliment. “On peut tout à fait se faire plaisir en savourant une raclette, sans exagérer sur les pommes de terre et les tranches de saucisson ou de jambon cru”, souligne Aurélie Biron-Paumard. Ajouter des lamelles de légumes dans son poêlon, choisir des charcuteries plus maigres comme la viande de grison… Les parades ne manquent pas pour revisiter les grands classiques de l’hiver en version plus légère, mais pas moins alléchante.

Ces principes d’équilibre s’appliquent à tous les plats. Prenons l’exemple du burger : il sera toujours plus diététique d’accompagner le cheddar fondu avec du pain complet, un filet de dinde et une ribambelle de légumes, plutôt qu’avec du pain de mie et du steack haché baigné dans de la sauce.

“Lorsque l’on ajoute des fibres au menu, notamment des légumes, on limite en partie l’absorption intestinale des lipides, explique la nutritionniste. Plus il y a de fibres dans un plat, plus le transit est accéléré, et plus les graisses sont éliminées. D’où l’importance de bien équilibrer son assiette, en préparant toujours une salade verte et quelques légumes à côté”. 

Et en gardant en tête l’essentiel : se faire plaisir sans exagérer, et surtout, sans culpabiliser !

Source: Lire L’Article Complet