Trophée des champions : Achraf Hakimi hué sur le terrain à Tel-Aviv pour avoir soutenu la Palestine

Un comportement qui n’a pas plu à beaucoup d’internautes qui n’ont pas hésité à soutenir le joueur du PSG et à condamner le choix de la Ligue de football professionnel (LFP). 

En mai dernier, les affrontements violents entre l’Israël et la Palestine se sont intensifiés pendant plusieurs jours avant qu’un cessez-le-feu ne soit prononcé. Politiques, artistes ou encore sportifs ont été nombreux à soutenir les Palestiniens de la bande de Gaza tout comme le latéral droit marocain recrue du PSG. Ce sont plusieurs #FreePalestine publiés sur Twitter qui ont porté préjudice à Achraf Hakimi hier soir. C’est lors du Trophée des champions, entre le PSG et Lille disputé à Tel-Aviv en Israël que l’international marocain a été hué par 29 000 spectateurs israéliens. Un comportement qui n’a pas fait l’unanimité…

#FreePalestine ????????????????????

????????‍♂️????????#FreePalestine pic.twitter.com/XYdznz8Jxp

Si dans les gradins Achraf Hakimi n’a pas trouvé de soutien, c’est sûr Twitter que de nombreux fans, journalistes, sportifs et internautes ont soutenu le joueur. “Le match et son résultat passent au second plan: force à Achraf Hakimi. Un joueur ne devrait jamais être sifflé et hué parce qu’il prend position pour la liberté. Et on se répète, même si pas surpris: choix désastreux de la LFP d’organiser sa compét’ là-bas”, a tweeté Hugo Guillemet journaliste de L’Équipe. Comme lui, beaucoup pointent du doigt le choix de la Ligue de football professionnel (LFP) : “Et sinon on va continuer longtemps à organiser le #TropheeDesChampions alors que le gouvernement Israélien pratique la colonisation ?”, a demandé Thomas Portes, le Porte-parole de Génération.s. Si le PSG n’avait jamais demandé officiellement un changement de lieu, cette annonce avait fait l’objet de quelques questionnements. En effet, c’est un actionnaire qatarien qui est propriétaire du club parisien, le Qatar qui avait annoncé un don de 500 millions de dollars pour aider à la reconstruction de la Palestine suite aux derniers affrontements. Depuis toujours, mais davantage depuis quelques années, le football est indissociable des questions politiques et sociétales comme notamment avec le mouvement Black Lives Matter.

Achraf Hakimi booed in Tel Aviv. pic.twitter.com/Jg0kdU4Lou

Le match et son résultat passent au second plan: force à Achraf Hakimi. Un joueur ne devrait jamais être sifflé et hué parce qu’il prend position pour la liberté.Et on se répète, même si pas surpris: choix désastreux de la LFP d’organiser sa compét’ là-bas. https://t.co/4HpCbSWGii

Source: Lire L’Article Complet