Pride 2021 : La marche des fiertés aura bien lieu cette année, on vous explique pourquoi c'est important

Se munir de son drapeau, descendre dans les rues aux côtés de la communauté LGBTQIA+, ça sera possible le 26 juin prochain dans les grandes villes françaises. On vous explique pourquoi c’est important…

C’est un soulagement pour la communauté LGBTQIA+ en France, la Pride aura bien lieu cette année. Contrairement à 2020, la Covid-19 n’aura pas raison de la marche des fiertés. “Nous sommes très contents de pouvoir dire qu’il y aura bien un défilé organisé par l’Inter-LGBT le 26 juin”, a annoncé Matthieu Gatipon, le porte-parole de l’association L’Inter-LGBT qui organise l’événement. Pour autant, la Pride devrait être un peu différente de celles des années précédentes : “Il n’y aura probablement pas de char tel qu’on les connaît habituellement. Nous allons mettre en place une manifestation qui permette de respecter la distanciation sociale. L’important, c’est que les manifestants puissent défiler en sécurité”, confie Matthieu Gatipon à nos confrères de Têtu. Même si elle sera un peu différente des autres, elle a sa grande importance…

⚠️ SAMEDI 26 JUIN 2021 ⚠️Marche des Fiertés LGBT+ de Paris IDFParce qu’il nous faut encore marcher en 2021, qu’il est important d’être visibles, que nous devons toujours revendiquer des droits, qu’il y a encore du chemin à parcourir et qu’il était temps de se retrouver enfin ! pic.twitter.com/8QehHYT13j

La Pride permet d’une part de donner de la visibilité à la communauté, mais d’une autre de faire valoir ses droits. Même si la France est un des pays du monde où les LGBTQIA+ sont les plus protégés, leurs droits ne sont pas pour autant égaux à ceux des hétérosexuels et personnes cisgenres (individu qui se reconnaît dans son genre assigné à sa naissance). Par exemple, lors de la marche lesbienne, à la fin du mois dernier, le droit à la PMA pour toutes et tous était une des causes principales qui était défendue. La marche des fiertés, c’est aussi soutenir ceux qui ne peuvent pas la faire, parce qu’ils n’ont encore rien dit, ou parce qu’ils sont opprimés ou persécutés comme ceux victimes de thérapies de conversion. Lorsque la communauté défile aux couleurs arc-en-ciel, c’est aussi montrer l’importance de l’intersectionnalité des luttes : personnes transgenres, racisées, en situation de handicap… La marche des fiertés est celle de la diversité et de la force, et elle est essentielle à la représentation des LGBTQIA+.

Source: Lire L’Article Complet