MaPrimeRénov’: comment en bénéficier pour les travaux à la maison ?

L’État propose depuis le 1er octobre une prime pour aider à la rénovation énergétique dans votre maison. Cette nouvelle aide va venir simplifier et accélérer les démarches pour une moitié des Français dès 2020, et pour une autre portion plus large de la population dès le début de l’année prochaine. On vous explique.

Restez informée

Avec MaPrimeRénov’, “Mieux chez moi, mieux pour la planète“, vous pouvez retaper votre intérieur de façon à réduire votre consommation énergétique. L’État a mis en place une version retapée de cette aide le 1er octobre dernier, à destination de la moitié de la population. Elle est plus rapide et simple à mettre en place qu’avant et offre son lot d’avantages. Quelles sont les conditions pour y avoir accès ? Qui y a droit ? On vous dit tout.

À quoi sert MaPrimeRénov’ ?

Pour encourager la transition énergétique dans les foyers français et relancer le secteur du bâtiment, le gouvernement a mis en place MaPrimeRénov’. Cette aide, qui existait déjà, connaît une nouvelle impulsion cette année avec une version qui se veut simplifiée. Elle permet d’améliorer son logement tout en le rendant plus vert et ce, à moindre coût. Le montant de la prime allouée pour les travaux varie en fonction de la nature de ceux-ci, mais aussi des revenus du propriétaire. Vous pouvez faire une simulation sur un site gouvernemental mis en place exprès pour vous aider à trouver les meilleures offres, en renseignant les informations sur votre foyer, les caractéristiques de votre logement et les travaux d’amélioration que vous souhaitez y réaliser.

Quelles sont les conditions pour avoir droit à MaPrimeRénov’ ?

L’aide MaPrimeRénov’ s’adresse exclusivement aux propriétaires de résidences principales. Sont donc exclus ceux qui les occupent en résidences secondaires. À la base, l’aide ne s’adressait qu’aux propriétaires à faibles revenus et à revenus intermédiaires. Ils n’ont désormais plus le monopole, puisque les plus aisés et même les bailleurs y ont accès avec la nouvelle version de la prime. Le montant de la prime dépend de votre niveau de revenus. Moins vous en avez, plus vous toucherez de prime pour votre rénovation. Le gouvernement a classé les propriétaires de logements principaux en 4 catégories symbolisées par des couleurs :

  • Bleu pour les foyers modestes (qui ont des revenus
  • Jaune pour les revenus légèrement supérieurs aux modestes (
  • Violet (
  • Rose pour les propriétaires aisés (qui ont des revenus supérieurs à 60.336 euros par an partout en France et à 79.041 euros en Ile-de-France)

Le gouvernement a établi une séries de grilles en fonction des profils, que le magazine Capital a pris le soin de répertorier. Pour savoir à quelle couleur vous appartenez, référez-vous à votre revenu fiscal de référence sur votre dernier avis d’imposition. Un ultime critère d’éligibilité repose sur le fait de sélectionner son architecte dans le registre des entreprises Reconnues Garantes de l’Environnement (RGE). Celles-ci réalisent les travaux en se conformant à une charte de qualité. Si vous ne vous référez pas à professionnel RGE, vous ne pourrez pas bénéficier d’aides financières pour vos travaux de rénovation.

À quels travaux ai-je droit avec MaPrimeRénov’ ?

La nature des travaux influe aussi sur le montant de la prime allouée aux foyers. Selon qu’il s’agisse de travaux sur la ventilation, ou d’isolation, l’allocation ne sera pas la même. À noter que le montant de celle-ci peut augmenter si vos travaux permettent à votre logement d’atteindre une étiquette énergétique A ou B. MaPrimeRénov’ est également cumulable avec les Certificats d’économie d’énergie (CEE), d’autres primes versées par votre fournisseur d’énergie, ainsi qu’avec des aides locales lorsque vous réalisez des travaux énergétiques à la maison. Pour l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) par exemple, les propriétaires en catégorie bleue ont droit à 4000 euros de prime. Les “jaunes” à 3000 euros, les “violets” à 2000 euros et les “roses” n’ont droit qu’à 220 euros avec les CEE. En l’occurence, pour les profils roses, la prime n’est allouée que pour 4 types d’isolation. Le reste des travaux reste éligible au versement des CEE. En fonction de votre catégorie et donc de votre plafond de revenus annuels, les aides ne dépasseront pas 90% du montant total des travaux pour les bleus, 75% pour les jaunes, 60% pour les violets et 40% pour les roses.

Comment faire la demande ?

Avant de faire votre demande pour MaPrimeRénov’, vérifiez que votre dossier réunit tous les éléments demandés. Tous doivent être envoyés en format numérique. Munissez-vous donc des versions numérisées :

  • des justificatifs d’état civil de tous les membres du foyer
  • des devis de tous les travaux à réaliser
  • des document attestant du montant des autres aides et subventions dont vous bénéficiez

Pensez à bien vérifier également que vous répondez aux critères d’éligibilité. L’entreprise qui prend en charge les travaux doit impérativement être certifiée RGE pour pouvoir bénéficier de la prime. N’hésitez pas à lui demander de vous fournir un certificat qui en atteste, ainsi que les éléments relatifs à l’entreprise comme son nom complet et son numéro de SIRET. Pour ce qui est des travaux en eux-mêmes, ils doivent être couchés sur papier dans leur intégralité, avec les montants hors taxe (HT) et toutes taxes comprises (TTC). Doit figurer aussi le prix de l’équipement et celui de la pose pour chaque type de travaux répertorié sur le devis. Une fois que vous avez tout passé au crible, vous pouvez créer un compte sur le site de MaPrimeRénov’ en renseignant toutes les informations nécessaires. L’Agence nationale de l’habitat (Anah) va ensuite se charger d’étudier votre demande et de valider le versement de la subvention. C’est seulement une fois les travaux terminés que vous pourrez soumettre la facture et demander le paiement de la prime afin de le verser à l’entreprise qui a réalisé les travaux.

A lire aussi :

⋙ Qu’est-ce que l’APL et comment en bénéficier ?

⋙ Prime d’activité : qui peut en bénéficier et comment l’obtenir ?

⋙ Rénovation énergétique : nos conseils pour réaliser les bons travaux

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet