La vaccination possible dès le 1er trimestre de grossesse

Olivier Véran a précisé la liste de contre-indications médicales au vaccin. Les femmes enceintes n’en font pas partie et la vaccination est possible dès le premier trimestre de la grossesse.

Le vaccin, sans risque pour les femmes enceintes ?

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Les différentes études menées sur les femmes enceintes ont montré que les vaccins à ARN messager contre le Covid-19 n’étaient pas dangereux pour les femmes enceintes et leur fœtus, et qu’il était également sans risque de se faire vacciner pendant l’allaitement. Le  Centre de référence sur les agents tératogènes (Crat) conseille donc de débuter le protocole entre 10 et 20 semaines d’aménorrhée [absence de règle], c’est-à-dire après la fin de l’organogenèse et suffisamment tôt pour que la femme enceinte soit protégée au troisième trimestre”. Il n’existe toutefois pour l’heure que peu de données sur la vaccination avant 12 semaines de grossesse, même si elle est pratiquée dans d’autres pays. Et parmi les femmes qui ont été vaccinées en début de grossesse, notamment pour celles qui ne savaient pas encore qu’elles attendaient un bébé, aucun risque n’a été observé.

Source: Lire L’Article Complet