Grossesse et Covid-19 : les réponses aux questions que se posent les femmes enceintes

  • Les femmes enceintes sont-elles plus vulnérables face à la Covid-19 ?
  • La mère peut-elle transmettre la Covid-19 à son bébé pendant sa grossesse ?
  • Quid de l’allaitement ?
  • Est-il risqué de se faire vacciner pendant la grossesse ?
  • À quel moment de la grossesse se faire vacciner ?                

Se faire vacciner ou ne pas se faire vacciner pendant ma grossesse ? Si oui, quand ? Est-ce que je peux transmettre la Covid-19 au fœtus ? Est-ce que le virus est plus dangereux pour moi qui suis enceinte ? Comment me protéger et protéger mon bébé ? Voici un petit panel de toutes les interrogations que peuvent se poser les femmes enceintes en cette période de crise sanitaire. Réponses. 

Les femmes enceintes sont-elles plus vulnérables face à la Covid-19 ?

Selon plusieurs études, les femmes enceintes – ou ayant été récemment enceintes – contaminées par la Covid-19 ont plus de risques de développer des formes graves de la maladie.

Les symptômes de la femme enceinte sont souvent plus grave qu’une simple fièvre ou de la dyspnée – gêne respiratoire. “Les risques d’admission dans une unité de soins intensifs, de ventilation invasive et de nécessité d’une oxygénation par membrane extracorporelle” sont plus élevés chez la femme enceinte, avance une étude publiée dans le British Medical Journal.

L’arrivée des variants Alpha (anglais) et Delta (indien) ont renforcé la vulnérabilité des femmes enceintes face au virus. Une prépublication dans la revue medRxiv démontre que sur 3371 femmes, 35,8% avaient connu une infection modérée à sévère avec le variant Alpha contre 45% avec le variant Delta. Entre mai et juillet 2021, 1 femme enceinte sur 7 a dû être admise en soins intensifs au Royaume-Uni.

Le port du masque et le respect des gestes barrières sont donc très importants. En cas de doute, on réalise un test de dépistage au plus vite.

La mère peut-elle transmettre la Covid-19 à son bébé pendant sa grossesse ?

Récemment en Occitanie, un cas de nouveau-né décédé testé positif à la Covid-19 a été répertorié. La mère était aussi porteuse du virus. Ce phénomène de transmission entre la mère et le fœtus via le placenta reste tout de même rare.

Néanmoins, “quand il le franchit, c’est assez dramatique parce que le placenta infecté entraîne des complications assez terribles si on est très tôt dans la grossesse. Soit le placenta infecté fait contracter et provoque l’accouchement ou une fausse couche qui peut être tardive, soit ça peut arrêter la circulation via des thromboses du cordon et entraîner des morts fœtales in utero“, expliquait ainsi Paul Guerby, gynécologue obstétricien au CHU de Toulouse, lors d’un live Facebook.

Quid de l’allaitement ?

Depuis juin 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande aux femmes de continuer à allaiter leurs enfants même en cas de symptômes de la Covid-19.

Cette recommandation a depuis été appuyée par plusieurs études qui prouvent que les anticorps produits par la mère sont transmis à l’enfant via l’allaitement. Les anticorps transmis au bébé lui apportent une protection pendant environ deux mois.

Une étude américaine publiée en mars 2021 dans la revue American Journal of Obstetrics and Gynecology démontre aussi que la vaccination fournit des anticorps nécessaires à l’enfant, toujours via l’allaitement.

Est-il risqué de se faire vacciner pendant la grossesse ?

Les médecins et scientifiques ont désormais assez de recul sur la vaccination des femmes enceintes pour pouvoir affirmer qu’il n’y a aucun risque pour elles ou l’enfant. “Les données montrent que les femmes enceintes qui se font vacciner ne font pas plus de réactions que le reste de la population”, explique le Dr Paul Guerby. Le principe de précaution – qui prévaut pour chaque nouveau vaccin – a donc été levé pour les femmes enceintes au premier trimestre.

“Il n’y a aucun argument pour considérer qu’une vaccination plus précoce présenterait un danger pour l’embryon/le fœtus”, a confirmé le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale le 21 juillet dernier.

Quant aux fausses couches, elles ne sont pas imputables à la vaccination. Une étude publiée dans le New  England Journal of Medicine démontre que sur 827 femmes ayant mené leur grossesse à terme, seulement 104 – soit 12% – ont fait une fausse couche alors qu’elles étaient vaccinées.

Aucun lien entre les deux n’a été établi puisque la moyenne des fausses couches pour les femmes non vaccinées se situe entre 11 et 16%.

À quel moment de la grossesse se faire vacciner ?                 

Le 20 juillet dernier, le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonçait que la vaccination des femmes enceintes était finalement possible dès leur premier trimestre de grossesse.

Le Centre de référence sur les agents tératogènes (CRAT) conseille aux femmes enceintes de se faire vacciner par un vaccin à ARN – Pfizer ou Moderna – lors du premier ou deuxième trimestre de grossesse afin d’être complètement protégées lors du troisième – trimestre le plus à risque si l’on développe une infection à la Covid-19.

  • Covid-19 : ces fausses informations qui circulent autour de la vaccination
  • Covid-19 : “Enceinte, j’ai été testée positive au coronavirus”

Source: Lire L’Article Complet