Gourde : nos conseils pour adopter la bouteille réutilisable

La gourde est la solution écolo la plus accessible pour réduire la quantité de déchets plastique. Nos conseils pour vous aider à choisir le bon modèle.

Restez informée

Un million de bouteilles en plastique sont achetées chaque minute dans le monde et, dans leur immense majorité, ne sont pas recyclées. La France s’est fixé comme objectif de réduire de moitié le nombre de ces bouteilles à usage unique d’ici à 2030. Chacun peut ainsi contribuer à l’atteinte de ce but en s’équipant d’une bouteille réutilisable, à choisir en fonction de ses besoins : la légèreté pour les enfants, les randonneurs et les nomades, la stabilité afin de cohabiter sans risque aux côtés d’un ordinateur, une double paroi pour conserver une boisson chaude, ou avec un filtre intégré pour les régions où l’eau est très chlorée.

Un geste responsable

“La gourde est devenue un objet symbolique de l’engagement environnemental des consommateurs, et nous estimons que 30 % de la population est déjà équipée”, note Florence Baitinger, cofondatrice de la marque Gobi. Alors que ce type de produits est en grande partie fabriqué en Asie, Gobi a fait le choix de relocaliser en France la production de ses modèles en copolyester (matériau durable et recyclable) et en verre. La marque Zeste propose, elle, une gourde en Inox fabriquée en France et conçue à partir de matériaux européens. Enfin, pour aider chacun à mesurer l’incidence de son achat, Gobi précise que l’impact écologique de la fabrication d’une de ses gourdes en copolyester est compensé en cinq mois d’utilisation, contre trois mois pour sa bouteille en verre… et 30 mois pour son tout nouveau modèle en Inox.

A chaque matériau ses points forts

Le plastique. Remplacer le plastique par… du plastique, ce n’est pas totalement aberrant ! Ce matériau léger et solide est très pratique, mais il est surtout garanti sans bisphénol-A (BPA), donc plus sain. Evitez toutefois de le chauffer pour empêcher la migration de particules plastifiantes. Idéal pour de l’eau ou des jus de fruits.

L’Inox. Matériau durable, plutôt léger et incassable, il n’est isolant qu’en version double paroi. L’impact environnemental de sa fabrication (extraction, sidérurgie…) reste assez élevé. Bien adapté pour de l’eau et des sodas frais, mais aussi pour des boissons chaudes avec un modèle isotherme.

Le verre. Bien que lourd et fragile, le verre est un choix malin, car c’est un produit inerte et facile d’entretien. Souvent équipé d’un manchon en silicone, il gagne en solidité et en discrétion. Il convient parfaitement aux boissons froides ou chaudes, même une soupe que l’on peut réchauffer directement dans la bouteille.

L’entretien, gage de durabilité

Au contact de la bouche, la gourde peut vite devenir un nid à bactéries. Un rinçage après chaque usage et un lavage régulier au savon et à l’eau tiède, voire au goupillon, sont nécessaires. Un passage hebdomadaire au lave-vaisselle est recommandé pour les modèles compatibles. Le séchage doit se faire tête en bas et le stockage, sans bouchon. Pour garantir l’élimination des bactéries et mauvaises odeurs, certains modèles récents intègrent un système autonettoyant utilisant des LEDs à UV-C, qui se lance automatiquement à intervalles réguliers ou sur simple pression d’un bouton.

4 modèles testés et approuvés

Filtrante. Avec son bâton de binchotan (charbon végétal japonais), ce modèle en plastique capte les impuretés de l’eau en 1 heure. Eau Good chez Nature & Découvertes, 24,95€.

Solidaire. Les bénéfices de cette gourde en Inox, stylisée par l’artiste Marko 93, sont reversés à l’association Cœur de forêt. Naturalia, 24,99€.

Made in France. C’est la première gourde en Inox fabriquée dans l’Hexagone. Incassable, elle dure longtemps et passe au lave-vaisselle. Zeste, 35€.

Eco-conçue. Avec son bouchontasse, cette bouteille en verre recyclé est parfaite pour le bureau. Fabrication made in France. Gobi, 20,50€.

L’avis de notre experte

Muriel Papin, déléguée générale de l’association No Plastic in My Sea (Noplasticinmysea.org).

“Les déchets plastique sont un enjeu environnemental majeur, et encore trop de bouteilles à usage unique échappent au tri. Préférer une gourde est ainsi un geste très important, car l’objet réutilisable est toujours le meilleur choix. C’est surtout dans les moments de nomadisme qu’il faut anticiper : avoir une gourde sur soi, même vide, permettra de se désaltérer. Les points de remplissage se multiplient et, bientôt, les fontaines seront obligatoires dans de nombreux lieux. En changeant nos habitudes, nous favorisons l’émergence de solutions alternatives.”

A lire aussi :

⋙ Gourde, gants, poignées de portes… ces objets du quotidien qu’on oublie trop souvent de nettoyer

⋙ Les bonnes raisons d’arrêter d’utiliser et de réutiliser les bouteilles en plastique

⋙ 9 astuces pour passer du jetable au durable

Source: Lire L’Article Complet