Glaires : les conseils de Michel Cymes pour s’en débarrasser

Sinusite, allergie saisonnière ou encore troubles digestifs… Les glaires sont des liquides transparents ou jaunâtres que nous sécrétons tous et qui peuvent se révéler gênants en cas de troubles respiratoires. Michel Cymes nous explique comment faire pour s’en débarrasser.

  • Michel Cymes

Composées de mucus, les glaires sont des liquides blancs ou jaunâtres qui apparaissent souvent lors d’infections respiratoires. Si ces sécrétions des muqueuses sont en général bénignes, elles peuvent toutefois être gênantes.

Pour s’en débarrasser, on peut une nouvelle fois compter sur le célèbre médecin généraliste, Michel Cymes, qui apporte son éclairage au micro d’RTL.

En effet, le spécialiste s’attaque cette fois-ci à ces sécrétions visqueuses, qu’il observe chez ses patients en cas de sinusite, rhume ou encore allergie saisonnière.

Glaires : quelles sont les causes possibles ?

Comme le rappelle Michel Cymes, sans nous en rendre compte, nous avalons près d’un litre de glaire par jour en moyenne, même sans être malade ! Et c’est justement lorsque nous souffrons d’une infection que “cela se complique”.

“Comme il y a inflammation, la muqueuse du nez se met à gonfler, et au lieu de se faire par le nez, l’évacuation se fait par l’arrière-gorge, et c’est là que vous prenez conscience que vous avez des glaires !”, explique-t-il.

Cette inflammation des muqueuses peut être due à une sinusite ou à une rhinite allergique. Mais une autre cause, moins connue que ces troubles du système ORL, peut aussi expliquer ces glaires, comme le précise Michel Cymes : “Vos glaires peuvent aussi être révélatrices d’un problème d’estomac”.

Le reflux gastro-œsophagien, un trouble digestif qui touche 1 adulte sur 3, pourrait être à l’origine de ces secrétions visqueuses : “le liquide gastrique qui remonte vers la gorge fait augmenter la production de mucus et favorise la formation de glaires”.

Sinusite, rhinite, reflux gastro-œsophagien : comment se débarrasser des glaires ?

Si vous observez des sécrétions importante, la première chose à faire est de consulter votre médecin, comme le conseille Michel Cymes, afin de déterminer la cause et choisir le traitement le plus adapté.

Si des glaires jaunâtres ou verdâtres sont le signe d’une infection, “les glaires transparentes peuvent aussi cacher une infection”, alerte le spécialiste.

Certains réflexes vont également permettre de limiter les glaires, comme le rappelle le spécialiste :

  • Éviter la cigarette. “La fumée irrite les muqueuses (…) et le tabac augmente l’acidité de l’estomac”, précise-t-il.
  • Se laver régulièrement le nez. Avec du sérum physiologique ou de l’eau salée, pour fluidifier les sécrétions.
  • Bien s’hydrater, “avec de l’eau plate, ou un thé au citron avec une cuillère de miel“.

Source: Lire L’Article Complet