Covid-19 : un concert test d’Indochine avec 5000 personnes aura lieu le 29 mai à Paris

“La vie est belle aussi belle que toi”, elle nous rassemble parfois. Après l’Espagne et les Pays-Bas, c’est au tour de la France d’expérimenter les concerts test face à la pandémie du Covid-19. Après deux reports, le concert test à l’Accor Arena à Paris devrait avoir lieu le 29 mai prochain, selon les informations du Parisien. Et c’est le groupe Indochine qui devrait jouer le jour J.

“On veut le faire pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone, Amsterdam, qu’aller dans un concert, ce n’est pas risqué”, déclarait Nicolas Sirkis, le leader du groupe, à l’AFP

Le concert déclaré priorité nationale

Le 12 avril 2021, le Prodiss (le syndicat des principaux producteurs de spectacles) avait adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour que le projet soit enfin validé : “Monsieur le président, nous avons besoin de votre aide.” Une interpellation qui a porté ces fruits puisque l’évènement a été déclaré “priorité nationale” par le gouvernement.

Le feu vert n’est qu’une question de jours, j’espère, puisque le gouvernement en a fait une priorité nationale.

Ce statut a permis d’accélérer son organisation. Comme l’explique Marie Sabot, membre du Prodiss et de l’équipe organisatrice de l’événement, citée par Le Parisien : “Nous sommes en bouclage des financements de la production du concert et attendons ceux de la partie scientifique via les ministères. Le feu vert n’est qu’une question de jours, j’espère, puisque le gouvernement en a fait une priorité nationale.”

Interrogée sur BFMTV, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot a confirmé que le concert aurait bien lieu. “On est en train de dégager les financements”, explique la ministre, tout en précisant que “l’opération est extrêmement coûteuse : 900 000 euros”.

Un espoir pour le secteur de l’évènementiel

Le concert devrait rassembler 5 000 personnes, testées négatives à la Covid-19 en amont, masquées et debout. Si l’opération est concluante, l’espoir d’une relance des grands concerts et festivals, avec un protocole stricte et efficace, à la rentrée prochaine, est possible.

Il faut que “ce concert-test ait lieu fin mai pour avoir des résultats fin juin et pouvoir mettre en place un protocole sanitaire adapté pour toutes ces opérations qui accueillent du public”, plaide Constance Delaugerre, professeur de virologie à l’hôpital Saint-Louis de Paris, mercredi 28 avril sur FranceInfo.

Des concerts-tests aux résultats probants ont déjà eu lieu en Europe

Un concert test a été organisé à Barcelone, il y a un mois. Mardi 27 avril, le verdict est tombé : “Il n’y a aucun signe qui suggère qu’une transmission a eu lieu pendant l’événement, ce qui était l’objectif de cette étude”, a annoncé Josep Maria Llibre, médecin de l’hôpital Germans Trias i Pujol de Badalone, lors d’une conférence de presse, comme le rapporte Le Parisien.

Néanmoins, nos voisins espagnols ont utilisé des masques FFP2 durant le concert, ce qui ne sera pas le cas en France : “Dans notre expérimentation, nous n’avons pas choisi de garder ce masque FFP2 qui n’est pas un masque pour danser, pour chanter, s’amuser, mais qui permet de garantir vraiment de façon très forte la limitation des particules”, explique la virologue à FranceInfo. “Dans notre pays, ils sont réservés aux soignants.”

  • Ouverture des restaurants par étapes, couvre-feu assoupli : le déconfinement se précise
  • Covid-19 : doit-on continuer à respecter les gestes barrières une fois vacciné ?

Source: Lire L’Article Complet