Covid-19 : qu'est-ce que le "pass sanitaire" évoqué par Emmanuel Macron ?

Le président de la République a évoqué la mise en place d’un potentiel “pass sanitaire” lors d’une réunion avec des dirigeants de l’Union européenne. Ce dispositif diffère-t-il du passeport vaccinal envisagé dans certains pays ? A quoi pourrait-il ressembler ? On fait le point.

Restez informée

On le sait : la question du “passeport vaccinal” fait grand bruit. Ce document dont la mise en place est envisagée dans plusieurs pays permettrait de prouver que son titulaire est vacciné contre la Covid-19. L’objectif ? Que celui-ci puisse se rendre dans les lieux publics et voyager sans restriction sanitaire dans les pays ayant instauré cette mesure.

Dans l’Hexagone, le sujet fait également débat, car il soulève des questions concernant le respect de la vie privée ou encore les inégalités qu’il pourrait engendrer du fait que toute la population française n’ait pas encore eu la possibilité de se faire vacciner. Pour connaître la position des Français sur le passeport vaccinal, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a lancé une consultation en ligne jusqu’au 7 mars prochain.

Le pass sanitaire, un dispositif différent du passeport vaccinal

De son côté, le président de la République a évoqué, jeudi 25 février, la question d’un “pass sanitaire”, lors visioconférence avec 27 dirigeants européens. “Je sens qu’il y a beaucoup de confusion parfois sur ce sujet”, a-t-il affirmé, avant de préciser que ce dispositif serait différent du passeport vaccinal.

La potentielle mise en place du pass sanitaire dont parle Emmanuel Macron en vue de la réouverture des lieux culturels ou encore des bars et des restaurant se présenterait sous la forme d’un dispositif numérique. “Ce qu’on commence à faire avec TousAntiCovid on le fera de manière plus efficace”, a-t-il précisé.

Les Français qui se rendent à un événement pourraient ainsi s’y enregistrer afin “d’alerter de manière automatique et de retrouver les cas contacts, a détaillé le président de la République. Il pourrait également s’agir d’un QR code à scanner avec son téléphone à l’entrée des lieux publics par exemple.

Pass sanitaire : des informations sur les tests de dépistage et la vaccination ?

Quelles informations pourraient apparaître sur ce pass sanitaire ? “Sans doute pourra-t-on intégrer les éléments de test négatif récent. On pourra regarder aussi si vous avez été vacciné”, a-t-il expliqué, avant de préciser que le certificat de vaccination ne serait pas obligatoire. En cause ? “Si on arrive à rouvrir certains lieux, nous ne saurions conditionner leur accès à une vaccination, alors que nous n’aurions même pas ouvert la vaccination aux plus jeunes”, a-t-il ajouté.

La mise en place de ce pass sanitaire fera l’objet d’une réunion avec des membres du gouvernement, qui se tiendra la première semaine de mars. De nombreux éléments restent encore à définir, d’autant que ce dispositif “va poser beaucoup de questions techniques, de respect des données individuelles, d’organisation de nos libertés”, a également souligné le président de la République.

A lire aussi :

⋙ Vaccin contre la Covid-19 : qu’est-ce que le “passeport vert” ?

⋙ Covid-19 et “AOK Pass” : à quoi sert ce pass sanitaire bientôt testé par Air France ?

⋙ Effets secondaires, comment se faire vacciner : tout savoir sur le vaccin contre la Covid-19

Source: Lire L’Article Complet