Covid-19 : Les boîtes de nuit en Catalogne referment deux semaines après leur ouverture

La variant Delta fait de l’ombre au monde de la nuit catalan et menace celui en France. 

Alors que la situation épidémique s’empire partout en Europe avec l’arrivée du variant Delta, la Catalogne a fait le choix de faire marche arrière quant à l’ouverture de ses discothèques.“Le nombre des cas croît à un rythme exponentiel, très supérieur à ce que nous pouvons tolérer”, a expliqué Patricia Plaja, la porte-parole du gouvernement autonome. Une situation qui oblige la Catalogne à fermer de nouveau ses boîtes de nuit et les autres lieux de divertissement nocturnes dans des espaces clos dès la fin de la semaine. Des tests PCR ou antigéniques seront également demandés pour les événements en plein air de plus de 500 personnes. Alors qu’en est-il des discothèques françaises qui doivent rouvrir vendredi prochain ?

La croissance des cas Covid en Catalogne est à peine croyable. Tiré par le tourisme, la fête et le tourisme de la fête, le R est passé au-dessus de 2. La région a enregistré hier 5.379 nouveaux cas Covid (l’équivalent de 47.000 cas en France). pic.twitter.com/wBfTNmvMlM

C’est bientôt le jour-J pour les discothèques de l’Hexagone qui pourront dès le 9 juillet rouvrir leurs portes. Pourtant, elles ne seraient qu’entre 25 et 30 % à accueillir de nouveau des clients d’après l’Association française des exploitants de discothèques et dancings (Afedd) et le Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs (SNDLL). Si les jauges sont déjà un obstacle pour les patrons de discothèques, le pass sanitaire l’est aussi. “Personne ne prévoit sa sortie en boîte plusieurs jours à l’avance. Quant aux tests antigéniques, ils ne seront bientôt plus remboursés. Si vous devez payer 25 euros pour venir en boîte ce n’est même pas la peine”, estime Christian Jouny, délégué général du SNDLL et propriétaire de trois établissements. De plus, les patrons pointent du doigt les bars de nuit – qui sont eux ouverts – et qui ne sont pas limités par ce pass, alors que les gestes barrières ne sont souvent pas respectés. De nouvelles difficultés au sein du monde de la nuit après 16 mois de fermeture.

Source: Lire L’Article Complet