Covid-19 : ce symptôme particulier indiquerait une immunité "trop performante"

Les symptômes cutanés repérés par de nombreux dermatologues depuis plusieurs mois chez des patients, pourraient être associés à des formes légères de la Covid-19, mais pourraient également indiquer une immunité “trop performante”, selon l’Inserm.

Restez informée

Fatigue, fièvre, toux, perte de l’odorat et du goût… Parmi les symptômes de la Covid-19 découverts peu à peu durant ces derniers mois, on retrouve également certaines manifestations cutanées.

Lors du premier confinement en avril dernier, le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (SNDV) alertait sur des symptômes dermatologiques chez plusieurs patients. Lésions urticaires, acrosyndromes, et rougeurs, seraient des signes de la maladie à surveiller, comme l’expliquaient les spécialistes dans un communiqué.

Manifestations cutanées associées à la Covid-19 : des tests PCR négatifs ?

Si ces éruptions cutanées se manifestent généralement chez des personnes qui ne présentent pas, ou peu de symptômes associés, une récente étude, relayée par l’Inserm, révèle que ces manifestations dermatologiques pourraient cependant indiquer une immunité “trop” performante.

Dans cette étude menée par des chercheurs du CHU de Nice, on apprend que sur 40 patients concernés par ces engelures spécifiques (localisées sur les doigts des mains ou les orteils, de couleur rouge ou violacée, pouvant être accompagnées de petites cloques), aucun ne présentait de test PCR positif, et seulement 1 sur 3 avait une sérologie positive.

Pourtant, tous étaient considérés comme cas contact, ou comme patient infecté par le virus, en raison notamment de symptômes bénins associés…

“Si la causalité entre les lésions cutanées et le SARS-CoV-2 n’est pas démontrée par cette étude, elle est malgré tout fortement suspectée, notamment parce que le nombre de patients présentant des engelures à cette époque de l’année dans notre région est particulièrement surprenant. De plus, nous avons observé des regroupements de cas : plusieurs personnes simultanément atteintes d’engelures dans quelques fratries ou familles.”, explique le Professeur Thierry Passeron, dermatologue et vénérologue, principal auteur de l’étude.

Les engelures, le signe d’une immunité “trop puissante” ?

“Les données biologiques et cliniques des patients concernés – leur âge plutôt jeune, la rareté de leurs symptômes associés à la Covid-19 ou encore la négativité des tests PCR et sérologique – suggèrent une immunité innée particulièrement efficace.”, explique les spécialistes de l’Inserm.

La stimulation in vitro d’anticorps chez différents types de patients a ensuite été réalisée : certains patients présentaient des manifestations cutanées, d’autres avaient développé une forme sévère de la maladie, et un troisième groupe comprenait des patients qui avaient eu besoin d’une hospitalisation.

“Les cellules des premiers (patients avec symptômes cutanés) présentent des taux d’expression de l’IFNɑ bien plus élevés que celles des deux autres groupes. Les taux mesurés dans les cellules des patients hospitalisés, avec des formes sévères de Covid-19, sont même particulièrement bas”, explique le spécialiste.

“Si les formes graves de Covid-19 semblent liées à un défaut de l’immunité adaptative, qui rend impossible une production suffisante de cellules et d’anticorps spécifiques du SARS-CoV-2, les engelures pourraient se situer à l’autre extrémité du spectre, et constituer l’illustration d’une surréaction de l’immunité innée.”, suggère l’Inserm.

Source: Lire L’Article Complet