Covid-19 : ce qu’on sait sur le molnupiravir, médicament qui bloquerait le virus en 24H

Selon une récente étude américaine, le molnupiravir, un antiviral, pourrait stopper la transmission du coronavirus en 24 heures. On fait le point sur l’avancée de ce traitement.

Restez informée

Depuis le début de la crise sanitaire, la communauté scientifique s’active pour trouver un vaccin ou un traitement efficace contre le coronavirus. Récemment, des chercheurs de l’Institut des Sciences Médicales de l’Université de Géorgie (États-Unis) ont suggéré que le molnupiravir ou MK-4482 / EIDD-2801 pourrait bloquer la transmission du virus en 24 heures. À l’origine, ce médicament expérimental avait été développé pour lutter contre la grippe saisonnière.

L’étude, publiée dans la revue scientifique Nature Microbiology, a été menée par le Docteur Richard Plemper, professeur à l’Université de Georgie. Le chercheur avait notamment découvert que le molnupiravir était efficace contre les virus grippaux. “Il s’agit de la première démonstration d’un médicament disponible par voie orale pour freiner rapidement la transmission du SARS-CoV-2. Le MK-4482 / EIDD-2801 pourrait changer la donne”, a déclaré le Dr Richard Plemper.

Covid-19 : le molnupiravir pourrait réduire la période de contagiosité

Pour les besoins de l’étude, ils ont testé cet antiviral sur des furets. Les mustélidés ont été infectés par le SARS-CoV-2 et les scientifiques leur ont injecté le molnupiravir afin de les soigner. “Nous pensons que les furets sont des modèles de transmission pertinents, car ils propagent facilement le virus, mais ils développent rarement des formes graves. Un phénomène qui ressemble beaucoup à la propagation du SARS-CoV-2 chez les jeunes adultes”, a précisé le Docteur Robert Cox, chercheur au laboratoire Plemper et co-auteur de l’étude. “Lorsque nous avons placé ces animaux infectés, puis traités, avec des furets non-traités dans la même cage, aucun des contacts n’a été infecté”, a complété Josef Wolf, étudiant en doctorat au laboratoire Plemper et co-auteur de l’étude.

Selon les scientifiques, la prise du molnupiravir pourrait diminuer les risques de formes aiguës de la Covid-19, réduire la période de contagiosité des patients ainsi que le nombre de clusters. Les auteurs de l’étude doivent désormais tester ce médicament sur les hommes afin de vérifier son efficacité.

Source: Lire L’Article Complet