Compost : on se lance ?

Plus qu’une mode, c’est un réflexe simple et utile. Nos conseils pour se lancer.

Restez informée

À la ville comme à la campagne

Recycler ses déchets organiques est devenu en quelques années un geste indispensable pour préserver l’environnement en limitant le volume des poubelles destinées à partir en fumée. Désormais, il existe des composteurs pour tout le monde, aussi bien les grandes tribus installées en pleine nature que les citadins solos.

Version mini…

Un composteur dans un tout petit appartement, c’est possible : cet accessoire a su s’adapter à son environnement. Souci de décoration oblige, certains se camouflent dans un pot de fleurs. Dotés d’un activateur naturel, ils s’avèrent sans odeur. Équipés d’un robinet, ils produisent de l’engrais liquide en plus du compost.

… et maxi volumes

Au jardin, en dehors des monoblocs, il existe quantité de solutions. En fût dont le contenu se “démoule”, une version parfaite pour les petites surfaces. En silo où se superposent compost frais et compost mature, y compris le compost retourné quand il est sur trois étages. Rotatif, plus encombrant, mais dont le brassage permet de gagner du temps grâce à une meilleure oxygénation.

Allez les vers !

On a tous entendu parler du lombricomposteur. Pourtant ce dernier n’accueille pas des lombrics mais bien des vers de terreau dont la présence accélère le processus de décomposition. Pour cela, ces petites bêtes doivent se sentir bien dans leur habitat, opaque, étanche, ni trop chaud ni trop humide. Sinon, elles s’en vont. Mauvais effet en cuisine !

Source: Lire L’Article Complet