VIDÉO – « Un VRP du tourisme » : Emmanuel Macron a les oreilles qui sifflent chez Pascal Praud

Alors qu’Emmanuel Macron a évoqué de possibles vacances cet été, il a vivement invité les Français à prendre leurs congés en France. Une sortie qui n’a pas manqué de faire réagir sur le plateau de l’Heure des Pros ce mercredi 2 juin.

A propos de


  1. Pascal Praud


  2. Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a pris la parole ce mercredi 2 juin pour évoquer les prochains congés d’été des Français. “Les vacances seront possibles cet été” s’est-il réjoui, “et donc pouvoir s’organiser et réserver vos vacances cet été et en particulier j’ai envie de dire, cette année 2021, les vacances c’est en France et c’est encore mieux !” Si cette annonce est forcément bien accueillie, après des mois de restrictions, elle a toutefois fait réagir sur le plateau de l’Heure des Pros.

“Non mais, tu imagines qu’il aurait pu dire ‘les vacances ce n’est pas possible” s’exclame Yvan Rioufol à l’attention d’un Pascal Praud hilare “de quoi je me mêle !”, et l’auteure Véronique Jacquier de renchérir, “c’est ça, est-ce qu’on aurait pu dire le contraire ? Non !” puis d’ironiser quelques minutes plus tard, on a l’impression d’avoir un VRP du tourisme !”

Emmanuel Macron : la fin du port du masque en extérieur

Au contraire, l’initiative a été plutôt bien accueillie par le philosophe Jean-Loup Bonnamy. “L’idée du patriotisme touristique et que les Français achètent français et prennent des vacances en France, y compris chez nos compatriotes des DOM TOM puisque c’est la France pour faire tourner l’économie française et le tourisme français ce n’est pas une mauvaise idée” a-t-il souligné, expliquant que cela lui rappelait “le produire français de François Bayrou.” Très remonté, Yvan Rioufol a repris la parole arguant “que ce n’était pas au président de la République de nous dire de prendre des vacances et de nous dire où on doit aller !”

Parti à la rencontre des citoyens lors d’un grand tour de France des régions, Emmanuel Macron a également évoqué la fin du port du masque en extérieur. “La perspective dans laquelle on vit tous, c’est qu’on puisse progressivement l’enlever, et qu’on puisse l’enlever dans les lieux ouverts où il n’y a pas trop de risques“, a souligné le chef de l’Etat, avant d’ajouter : “Ça se fera là aussi de manière différenciée sur le territoire“.

Crédits photos : Capture Cnews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet