VIDEO « Puisque j’ai 56 ans » : Jean-Michel Blanquer annonce sa vaccination prochaine à l’AstraZeneca

Jeudi 22 avril, lors de la conférence de presse du gouvernement, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a pris la parole après Jean Castex et Olivier Véran, annonçant qu’il allait se faire vacciner à l’AstraZeneca.

Jean Castex

Jean-Michel Blanquer

Le vaccin AstraZeneca est “très efficace”. C’est ce qu’a répété Jean Castex, jeudi 22 avril, lors de la conférence de presse du gouvernement. Lui-même vacciné avec la solution controversée, le Premier ministre a tenu à rassurer les Français ayant déjà reçu une première dose ou s’apprêtant à la recevoir. Il a précisé que les cas de thromboses (qui avaient entraîné la suspension des vaccinations AstraZeneca pendant quelques jours il y a plusieurs semaines) étaient très rares : cinq cas pour un million de personnes vaccinées. Et en France, 50 000 personnes ont déjà reçu le vaccin AstraZeneca.

J’irai me faire vacciner avec le vaccin AstraZeneca

Après Jean Castex, c’est Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, qui a pris la parole pour évoquer la situation sanitaire… et la situation scolaire. “Les enfants ont besoin de l’école”, a-t-il déclaré en préambule, confirmant la réouverture des écoles primaires dès le lundi 26 avril, et la réouverture des collèges et des lycées dès le lundi 3 mai. Cependant, les classes seront immédiatement fermées dès le premier cas de Covid-19 déclaré. Et pour plus de sécurité, la vaccination des professeurs a déjà commencé avec des centres de vaccination dédiés aux enseignants de plus de 55 ans, bientôt ouverts aux plus de 50 ans travaillant dans le primaire ou accompagnant des élèves handicapés. Et Jean-Michel Blanquer – récemment isolé car il était cas contact – les a encouragés à avoir recours à AstraZeneca.

“Moi-même, puisque j’ai 56 ans, j’irais me faire vacciner avec le vaccin AstraZeneca, a déclaré Jean-Michel Blanquer (qui s’est fait remarquer la veille en jouant à la marelle avec un élève de primaire). Une façon de montrer l’exemple, de “montrer que ce vaccin est sûr et qu’il fait partie de la stratégie de vaccination”.

Source: Lire L’Article Complet