VIDEO – Marine Le Pen traitée de « chienne » : Robert Ménard s’indigne chez Pascal Praud

Les propos du rappeur Youssoupha envers Marine Le Pen semblent avoir agacé Robert Ménard. Le journaliste a donc pris la défense de la femme politique dans L’Heure des pros ce lundi 31 mai.

A propos de


  1. Pascal Praud


  2. Robert Ménard

C’est une décision qui ne fait pas l’unanimité. Mercredi 19 mai dernier, la Fédération française de football a dévoilé le titre Écris mon nom en bleu, l’hymne officiel de l’équipe de France pour l’Euro 2021 interprétée par le rappeur Youssoupha. Le choix de l’artiste par la FFF a d’ailleurs créé la polémique chez plusieurs personnalités politiques. La raison ? Les paroles de certaines de ses chansons considérées, par le plupart, comme particulièrement violentes. Dans l’une d’entre elles, sortie en 2006, celui qu’on surnomme “le lyriciste Bantou” a insulté Marine Le Pen de “chienne”. Ce qui ne manque pas d’indigner Robert Ménard.

“Youssoupha, cet abruti, qui parle de Marine Le Pen et qui dit ‘cette chienne de Marine Le Pen’, imaginez qu’on ait dit la même chose de qui que ce soit, a déclaré le journaliste dans L’heure des pros, avant d’ajouter : “Tu aurais toutes les organisations féministes, type Metoo qui seraient en effervescence. Là, rien. Que vous aimiez ou pas Marine Le Pen, vous ne dites pas ça“.

Youssoupha, affecté par la polémique

Le scandale de l’hymne officiel des bleus ne laisse pas Youssoupha insensible. En effet, selon les affirmations de L’Équipe, le rappeur serait actuellement “très affecté par l’ampleur prise par cette affaire, alors que son texte se voulait rassembleur“. Si l’artiste a été défendu par Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux sports, le président de la FFF, Noël Le Graët, a fait par de ses regrets. Selon ce dernier, le titre Ecris mon nom en bleu n’aurait jamais dû être diffusé par l’organisme. “Je crois que nous n’aurions pas dû le faire et laisser la liste être divulguée comme d’habitude, sans communication”, a-t-il confié dans les colonnes du Parisien.

Crédits photos : Capture d’écran CNEWS

Autour de

Source: Lire L’Article Complet