VIDEO- "Les Audacieuses" : Faustine Bollaert, sa rencontre musclée avec Sarah Ourahmoune, la boxeuse la plus médaillée de France

Pour Femme Actuelle, Faustine Bollaert part à la rencontre de femmes inspirantes et positives. Dans ce deuxième numéro des Audacieuses, l’animatrice découvre l’incroyable parcours de Sarah Ourahmane, la boxeuse française la plus médaillée de l’histoire. Allez, on enfile les gants !

  • Faustine Bollaert

LES AUDACIEUSES, c’est le nouveau rendez-vous positif de Femme actuelle présenté par Faustine Bollaert. L’animatrice star de France télévisions part à la rencontre de ces femmes qui ont réussi à changer leur destinée. Des femmes inspirantes, des femmes positives, pour nous donner l’élan qui nous manque parfois. Après avoir rencontré Laurence Malzard, tatoueuse de mamelons, Faustine Bollaert a enfilé les gants pour découvrir l’incroyable parcours de Sarah Ourhamoune, une femme que rien ne prédestinait à devenir une des plus grandes boxeuses françaises.

Dans le coin gauche, Faustine Bollaert, 41 ans, 1m64. Dans le coin droit Sarah Ourhamoune, 38 ans, 1m58. La rencontre s’est déroulée à Paris, dans la salle de boxe tenue par la championne, située dans le 13e arrondissement. Sarah Ourahmoune est l’une des plus grandes boxeuses françaises de tous les temps. Vice-championne Olympique aux Jeux de Rio 2016, championne du monde en 2008, triple championne de l’Union européenne et dix fois championne de France… son palmarès a de quoi faire pâlir n’importe quel Rocky en herbe. Et c’est un pur hasard qui a amené cette femme à atteindre les sommets et à faire fi de toutes les difficultés.

L’audace pour moi c’est d’assumer ses choix

Je suis rentrée à 16 ans pour la première fois dans une salle de boxe” raconte la championne à Faustine Bollaert. Après avoir essayé un peu de judo, de taekwondo, Sarah se lance dans ce sport par hasard au grand dam de sa mère. Personne dans sa famille ne connait ce milieu, ni ses parents, ni ses frères et sœurs. Pourtant, une envie irrépressible de monter sur le ring brûle la jeune femme. “L’audace pour moi c’est d’assumer ses choix” confie-t-elle à la maman de Peter et Abbie. Sa rencontre avec Saïd, son entraîneur qui a participé aux J.O. de Barcelone en 1992, va être déterminante. Alors que la mère de Sarah venait assister à chacun de ses entraînements pour tenter de la dissuader de continuer, elle va se rendre rapidement compte de la passion qui anime sa fille et la laisser voler de ses propres ailes. Bien lui en a pris. Sarah se révèle être une compétitrice hors pair. La sportive de haut niveau enchaîne les victoires jusqu’à sa retraite à l’âge de 30 ans.

“Ce n’est pas un problème de monter sur un ring quand on est maman”

Sarah décide de reprendre des études pour sa lancer dans l’entreprenariat. Sa détermination et son courage vont l’amener à décrocher son diplôme de Sciences-Po. “J’ai eu mon diplôme, j’étais enceinte de 6 mois” précise-t-elle. Mais la jeune maman a comme un goût d’inachevé dans la bouche. Elle décide de remonter sur le ring pour tenter les J.O.. Personne ne veut d’elle. “J’ai dû tout recommencer depuis zéro” explique-t-elle fièrement. “Oui, je suis maman et ce n’est pas un problème de monter sur un ring quand on est maman“. Résultat ? Sarah devient vice-championne Olympique aux Jeux de Rio 2016.

Aujourd’hui, Sarah Ourahmoune est cheffe d’entreprise et possède plusieurs salles de boxe. Elle y allie sa passion pour le sport et l’entreprenariat. Mais elle n’oublie pas l’importance que ce sport a eu pour elle, en tant que femme. Elle a d’ailleurs ouvert des cours pour les filles… à partir de 7 ans ! “Je vous trouve formidable” lui lance Faustine Bollaert après sa rencontre solaire avec la championne. En découvrant ce nouvel épisode des Audacieuses, il y a fort à parier que vous aussi, vous allez tomber sous le charme…

A lire aussi : 5 conseils de coach pour s’initier à la boxe en douceur

Source: Lire L’Article Complet