Victorine Dartois : le meurtrier présumé visé par une nouvelle plainte pour viol

Ludovic Bertin, le meurtrier présumé de la jeune Victorine Dartois, retrouvée morte dans un ruisseau en Isère, lundi 28 septembre 2020, a été entendu mardi 2 février 2021 dans le cadre d’une autre enquête pour viol selon les informations de France Bleu publiées le même jour.

Restez informée

La France était sous le choc lundi 28 septembre 2020. Après deux jours de recherches, le corps de la jeune Victorine Dartois était retrouvé par un chien de la gendarmerie, immergé dans un ruisseau de Villefontaine, en Isère, non loin du lieu où elle avait disparu en rentrant d’une après-midi shopping avec des amis. L’autopsie a livré ses premières conclusions mercredi 30 septembre 2020 : “noyade avec l’intervention d’un tiers”. Les révélations se sont ensuite enchaînées. Ludovic Bertin, âgé de 25 ans, a fini par avouer le meurtre de l’étudiante en BTS de 18 ans mercredi 14 octobre 2020. Incarcéré depuis le lendemain de ses aveux, le jeune homme a été placé en garde à vue mardi 2 février 2021 à 8 h 30 afin d’être entendu par les policiers dans le cadre d’une autre affaire : une plainte pour viol déposée en 2020, et qui aurait été commis dans le département du Rhône selon les informations de France Bleu datées du mardi 2 février 2021. Ludovic Bertin a refusé de répondre aux questions.

La jeune femme à l’origine de cette plainte avait 20 ans au moment des faits, en 2018. “Quand elle a su qu’il niait tout mobile sexuel (dans l’affaire Victorine Dartois, ndlr), elle a décidé de ne plus se taire et de déposer plainte. J’avais informé les parents de Victorine qu’il pourrait y avoir une autre affaire qui pourrait nous conforter dans le fait que ce soit pour un motif sexuel”, a expliqué à France Bleu Isère son avocate Me Monteiro, qui défend également les parents de Victorine Dartois.

La version des faits de Ludovic Bertin

Le jeune homme marié depuis plus de trois ans et père d’un jeune enfant nie en effet tout motif sexuel dans le meurtre de Victorine Dartois. Cet habitant du même quartier (Les Fougères à Villefontaine), avait expliqué, comme le rapportait 20 Minutes jeudi 15 octobre 2021, qu’une dispute aurait éclaté entre eux, après une bousculade involontaire. Ludovic Bertin a fait savoir qu’il avait “saisi le cou” de sa victime, “en le serrant très fort”, avant de déposer le corps dans le ruisseau “pour le dissimuler”.

À lire aussi : Disparition de Delphine Jubillar : son avocate revient sur le divorce en cours avec son mari Cédric

Source: Lire L’Article Complet