Valéry Giscard d'Estaing : son épouse Anne-Aymone soulagée de quitter l’Élysée

Dans Premières dames de Robert Schneider, Anne-Aymone, l’épouse de Valéry Giscard D’Estaing, s’était dite soulagée de quitter le palais présidentiel en 1981.

Elle avait hâte de s’en aller. Dans Premières dames (éd. Perrin), un livre écrit par Robert Schneider en 2014, puis réédité en 2018, l’auteur de l’ouvrage avait dressé le portrait des épouses des présidents de la Ve République. Parmi elles, Anne-Aymone Giscard d’Estaing, la femme de l’ancien chef de l’État décédé le 2 décembre dernier. Et lorsque son mari fut contraint de quitter le Palais de l’Élysée en 1981, après sa défaite à l’élection présidentielle, elle a été, au contraire, ravie de pouvoir quitter la demeure présidentielle en avouant “avoir abandonné sans déplaisir ses responsabilités de première dame”, peut-on lire.

“Il est vrai qu’égoïstement, j’ai ressenti un soulagement relatif, l’impression de retrouver une grande liberté, une vie plus normale, déclarait Anne-Aymone Giscard d’Estaing dans l’ouvrage de Robert Schenider. Quand vous êtes à l’Élysée, tout ce qui va mal on vous l’attribue; avec les résultats de l’élection de 1981, nous étions déchargés de ce poids moral”. Libérée et délivrée de la fonction de son mari elle s’exclamait : “L’idée de refaire la même chose pendant sept ans, c’est éprouvant !” Puis elle avait pensé à celles qui ne peuvent quitter la fonction qu’à leur mort. “Quand je pense aux malheureuses souveraines en Angleterre, aux Pays-Bas ou au Danemark qui font cela à vie, je ne les envie pas”, avait-elle confié.


  • 13 gadgets incroyablement cool à acheter en octobre tant qu’il en reste en stock


    Sponsorisé

    Perfect Gifts


  • Toutes les personnes âgées devraient porter cette montre de santé à 49,95€


    Sponsorisé

    KoreTrak


  • Le nouveau gadget auto qui élimine comme par magie les rayures et les bosses


    Sponsorisé

    NanoMagic

Source: Lire L’Article Complet