Tout le monde veut prendre sa place : Nagui mort de rire face au langage fleuri d'un candidat (VIDEO)

C’est normalement lui le spécialiste des bons mots. Mais ce dimanche 22 mars, dans Tout le monde veut prendre sa place, Nagui a trouvé un candidat à sa mesure et n’a pu retenir ses éclats de rire face au langage fleuri et à la gouaille du Marseillais Jacques.

Ce dimanche 22 mars, le courant est très bien passé entre Nagui et l’un de ses candidats dans Tout le monde veut prendre sa place. Il faut dire que Jacques ne manque pas de sens de l’humour. De quoi séduire l’animateur de France 2, rigolo dans l’âme qui aime enchaîner les blagues et taquiner ses candidats. Marié avec la femme de sa vie depuis 43 ans, ce dernier avoue avoir eu dans le passé les yeux qui traînent. Et il l’a payé. Venu accompagné de sa fille, le candidat n’a pourtant pas hésité à partager une anecdote cocasse d’une rencontre avec une jeune femme à la piscine qui s’est mal finie.

“C’était en été, j’étais avec mon épouse et deux amis. Nous étions devant les cabines où on se change et là, il y en a une qui s’ouvre et il y a une dame qui sort” raconte Jacques, avant de lancer, coquin : “Mais elle sort d’abord la poitrine puis un quart d’heure après, elle est arrivée elle quoi”. Une formule fleurie pour signifier que la jeune femme avait une poitrine très imposante qui fait mourir de rire Nagui. Hilare, l’animateur s’amuse : “J’aime bien la formule. Oh des seins ! Oh la femme qui les porte !” Taquin, il demande ensuite au candidat si la femme lui plaisait, ce dernier répondant alors qu’il n’a pas eu le choix que de la regarder : “Non, j’ai deux yeux et voilà !”

Mais tout ça s’est mal terminé. Avec sa gouaille de Marseillais, Jacques explique ensuite qu’il a payé cher de ne pouvoir détacher son regard de cette apparition : “J’ai marché mais j’ai regardé la dame et j’ai pas regardé ce qu’il y avait par terre. Je suis tombé dans le pédiluve… En plus, je n’étais pas en maillot de bain, j’étais habillé.” Heureusement, le candidat ne s’est pas blessé, physiquement, son ego en revanche : “J’ai eu mal de honte”.

Source: Lire L’Article Complet