The Serpent : pourquoi Tahar Rahim a voulu rencontrer le tueur en série qu’il incarne (mais a changé d’avis) ?

Tahar Rahim est à l’affiche de la série Netflix The Serpent, dans laquelle il incarne un personnage qui a vraiment existé, le tueur en série Charles Sobhraj. L’acteur aurait voulu le rencontrer, dans l’absolu, avant de changer d’avis.

Tahar Rahim

Depuis le 2 avril, une nouvelle série est disponible sur Netflix : The Serpent. En tête d’affiche, Tahar Rahim, qui incarne le tueur en série Charles Sobhraj, un faux négociant en pierres précieuses qui choisissait ses victimes parmi de jeunes touristes venues en vacances en Asie dans les années 70. En effet, la série s’inspire d’un véritable faits divers, et l’inquiétant personnage joué par Tahar Rahim a bien existé. L’acteur, d’ailleurs, connaît son histoire depuis longtemps. “A 15 ou 16 ans, je rêve déjà d’être acteur. Je vois sur la table de chevet de mon frère ce bouquin, La Trace du serpent de Thomas Thompson. Je le lis très vite. Il m’apparaît en images comme dans un film. Je ne me rends pas compte de toute l’horreur que cela implique, je vois l’escroc qui s’échappe de prison. Je ne m’identifie pas, mais je fantasme sur l’idée de le jouer”, expliquait-il à 20 Minutes. Alors quand l’occasion s’est présentée, Tahar Rahim a sauté dessus, avec une idée, un peu étrange : rencontrer Charles Sobhraj en chair et en os.

“J’ai changé d’avis”

Invité sur le plateau de Quotidien au mois de mars dernier, Tahar Rahim est revenu sur le sujet. “J’y ai pensé, j’en ai parlé à la production et ils auraient dit non”, avoue-t-il. Cependant, il assure que lui-même a réussi à se raisonner : “Je voulais savoir comment il allait tenter de me manipuler, de m’escroquer. Finalement, j’ai très vite changé d’avis par respect pour les familles des victimes, et par éthique, je ne voulais pas donner trop d’attention à un meurtrier.

Un autre argument a fini de la convaincre : Tahar Rahim a appris, ensuite, que Charles Sobhraj monnayait ses entrevues. “Il manquerait plus que je donne de l’argent à un tueur”, a-t-il fait remarquer à Yann Barthès. Même s’il n’a pas rencontré celui qu’il incarne, Tahar Rahim est bluffant, méconnaissable et très convaincant dans le rôle d’un sociopathe. “Il se joue de la vie, de la mort des gens. Il joue à être Dieu. C’est lourd. Il m’a fallu deux semaines pour vraiment le tenir, confiait l’acteur à 20 Minutes. Les abonnés Netflix le savent : les efforts ont fini par payer.

Source: Lire L’Article Complet