Selena Gomez : Le body-shaming "lui a fait beaucoup de mal"

Dans le premier épisode du podcast vidéo de son amie Raquell Stevens, Selena Gomez est revenue sur son rapport aux réseaux sociaux, le body-shaming dont elle a été victime.

Invitée au micro de Raquell Stevens pour le podcast Giving Back Generation, Selena Gomez a eu l’occasion de se confier sur le body-shaming dont elle a été victime. “J’ai vraiment remarqué quand les gens m’ont attaquée pour ça. En réalité, c’est juste comme ça que je suis : je fluctue. Cela dépend de ce qu’il se passe dans ma vie. Je n’ai aucun pouvoir là-dessus et ça m’a fait beaucoup de mal. Je pense que j’ai vraiment été atteinte par ça.”

La chanteuse de 27 ans a expliqué avoir un lupus, de la tension artérielle et des problèmes chroniques de reins, c’est à ce moment-là qu’elle a “remarqué cette histoire de vision du corps”. Mais que l’on se rassure, ce n’est pas la maladie qui influe sur son poids mais le médicament qui lui a été prescrit pour le traiter. Un médicament qu’elle devra prendre “jusqu’à la fin de ses jours”.

En 2017, Selena Gomez avait subi une transplantation du rein. Sa donneuse, son amie Francia Raisa, avait révélé que l’interprète de Bad Liar avait souffert de complications post-opératoires. Quelques heures après notre opération, je me suis réveillée et j’ai reçu un texto d’elle me disant : ‘J’ai vraiment peur.’ Mon rein était très actif (…) et l’une de ses artères a rompu. Ils l’ont opérée en urgence pour extraire une veine de sa jambe qui a servi pour construire une nouvelle artère afin que mon rein reste en place… Elle aurait pu mourir“, avaitt-elle déclaré.

Source: Lire L’Article Complet