Sarah Ferguson apporte son soutien au Prince Andrew après le scandale de l’affaire Epstein

A l’occasion de la sortie prochaine de son roman Her heart for a compass, Sarah Ferguson a accordé un entretien à People Magazine ce mercredi 14 juillet. Elle y a évoqué son ex-époux Andrew, englué depuis deux ans dans le scandale Epstein.

Prince Andrew

Sarah Ferguson

Pour Sarah Ferguson, le prince Andrew est toujours le prince charmant. L’image du fils préféré de la reine Elizabeth II a beau avoir été écornée aux yeux du public par le scandale sexuel dans lequel il a trempé, rien ne semble pouvoir ébranler la foi de la duchesse d’York en son ex-mari. C’est en 2019 que la monarchie anglaise commence à trembler. Le FBI semble en effet s’intéresser de près aux liens d’amitié entre le père des princesses Beatrice et Eugenie et le riche et sulfureux américain Jeffrey Epstein. Ce dernier a été retrouvé pendu dans sa cellule en août, après avoir été accusé d’avoir exploité sexuellement à grande échelle des jeunes filles mineures. Pour ne rien arranger, l’une d’entre elles, Virginia Roberts, accuse le prince Andrew de l’avoir forcée à trois reprises à avoir des relations sexuelles alors qu’elle était mineure, le tout avec la complicité du sulfureux milliardaire.

L’interview catastrophe

Le prince Andrew essaye de se défendre, et sûr de lui, il accorde en novembre 2019 un entretien à la journaliste Emily Maitland qui s’avèrera être la pire des idées du prince. Mal à l’aise, ses réponses quant à ses liens avec Jeffrey Epstein ou Virginia Roberts ne convainquent personne. La reine Elizabeth II n’a d’autre choix que de regarder son rejeton se retirer de l’organigramme royal. Peu à peu, ce dernier s’efface, son 60ème anniversaire est boycotté par les édiles britanniques qui refusent de le célébre. Il doit renoncer à apparaître aux fiançailles de Beatrice par crainte que le scandale ne rejaillisse sur sa fille, tout en slalomant pour éviter de répondre aux questions de plus en plus pressantes du FBI... Chaque apparition publique est moquée par les internautes qui ne manquent jamais les plaisanteries et allusions à l’embarrassante affaire.

My god! Prince Andrew blames his “tendency to be too honourable” for maintaining his friendship with pedophile Jeffrey Epstein after the billionaire was convicted. pic.twitter.com/Fsu0Mobdqw

Andrew, “un homme gentil et bon” selon Sarah Ferguson

Interrogée par People Magazine ce 14 juillet, Sarah Ferguson a montré un soutien sans faille à son ex-mari. Selon elle, Andrew était, est et restera un “homme gentil et bon ” et un père “fabuleux pour ses filles” qui a tout son soutien, malgré ses liens avec le défunt pédophile milliardaire Jeffrey Epstein. ” Quels que soient les défis auxquels il doit faire face, je resterai fermement engagée dans notre relation de co-parents “, a affirmé la duchesse.

Il faut dire que la jeune grand-mère du petit August ne saurait être trop dure avec Andrew n’étant elle-même pas exempte de liens avec Jeffrey Epstein. Elle avait en effet emprunté 24 000 dollars à l’homme d’affaires, et admis les faits en 2011 reconnaissant avoir commis ” une énorme erreur de jugement”. Il n’en reste pas moins que le couple York, divorcé depuis 1996, reste admirablement uni dans l’adversité, ce qui aurait probablement exaspéré le prince Philip qui ne pouvait plus la souffrir depuis ses péripéties texanes. Sarah Ferguson, 61 ans, sera prochainement à nouveau grand-mère grâce à sa fille aînée Beatrice, et va sortir un roman intitulé Her heart for a compass (Son cœur comme boussole) qui sortira le 3 août prochain. Malgré les tempêtes, la duchesse garde le cap.

Sarah 'Fergie' Ferguson on Starting a New Chapter at 61: 'It's Like I've Gotten out of My Own Way' https://t.co/IoSC9sKSA8 pic.twitter.com/4mdJvGZ0as

Source: Lire L’Article Complet