Romain Grosjean : Les enfants du pilote étaient devant la télévision lors de l'effroyable crash…

Marion Jollès, la femme du pilote miraculé Romain Grosjean, est revenue sur la manière dont les enfants ont assisté à l’effroyable crash à la télévision…

On ne le dira jamais assez, Romain Grosjean est un miraculé. Dimanche 29 novembre dernier, le pilote franco-suisse était victime d’un terrible accident lors du Grand Prix de Bahreïn de formule 1. Son engin Haas est sorti de piste suite à une collision avec un autre pilote et a été complètement disloqué, heurtant à 220 km/h les barrières de sécurité, avant de s’embraser. Le mari de l’animatrice Marion Jollès est resté dans sa monoplace en flammes pendant 28 secondes avant de pouvoir s’en extirper miraculeusement sans trop de séquelles, seulement des brûlures notamment au niveau des mains. Toutefois, le pilote a dû subir récemment une double intervention chirurgicale pour nettoyer sa blessure au pouce gauche et soigner également sa main droite brûlée lors du crash.

Un événement qui se termine bien mais forcément traumatisant pour la famille qui était présente devant la télévision. C’est notamment le cas des trois enfants du pilote, Sacha, Simon et Camille, âgés de sept, cinq et bientôt trois ans, qui ont assisté en direct à cet accident impressionnant. Dans un entretien accordé à Gala, Marion Jollès est revenue sur les circonstances de ce visionnage : “Ils aiment bien regarder leur père à la télévision et d’habitude je suis seule avec euxCette fois, exceptionnellement, le papa de Romain et son épouse étaient présents. Quand on a vu l’accident, la femme de mon beau-père a tout de suite emmené les enfantsa relaté l’animatrice.

Heureusement, les enfants ne sont pas restés dans l’ignorance trop longtemps. “Dès que j’ai vu Romain sortir, je suis allée leur dire que leur papa allait bien. Je leur ai expliqué que c’était un super héros parce qu’il était sorti du feu après un gros accident. Notre fils Simon, âgé de 5 ans, est persuadé qu’il s’est envolé pour sortir du brasier. Selon lui, c’est son cœur qui l’a sauvé. Son frère Sacha, 7 ans, a eu besoin de voir son père en vidéo et qu’il lui dise que tout allait bien pour être soulagé. Il m’a dit : ‘J’avais peur que papa ne soit plus jamais le même, tout brûlé’ ” a-t-elle rapporté. Heureusement, tout est bien qui finit bien !

THL

Source: Lire L’Article Complet