Rika Zaraï est morte à l’âge de 82 ans

Rika Zaraï est morte ce mercredi 23 décembre, a-t-on appris par l’ambassade d’Israël sur Twitter. La chanteuse à la voix si reconnaissable avait 82 ans.

A propos de

  1. Rika Zaraï

Elle avait 82 ans et a marqué bien des générations. Comme révélé par l’ambassade d’Israël sur Twitter, Rika Zaraï est décédée ce mercredi 23 décembre. “Profondément attristés de la disparition de Rika Zaraï qui a conquis le coeur des Français avec son bel accent de sabra. Elle a chanté Israël et Jérusalem avec passion et dévouement. C’est une des plus belles voix d’Israël en français qui s’est éteinte. Nos condoléances à son époux JP Magnier,” a noté l’ambassade.

C’est en 1961 qu’elle avait commencé sa carrière, grâce à Bruno Coquatrix qui lui avait fait faire la première partie de Jacques Brel à l’Olympia. Très rapidement, elle a conquis le coeur des Français avec des tubes comme Balapapa, Ma poupée de France ou Sans chemise sans pantalon. Rika Zaraï n’avait pas sorti d’album depuis 2007 avec Quand les hommes. Un an après la parution de cet opus, elle avait été victime d’un AVC.

Profondément attristés de la disparition de Rika Zaraï qui a conquis le ❤️ des 🇫🇷 avec son bel accent de sabra. Elle a chanté Israël et Jérusalem avec passion et dévouement. C'est une des plus belles voix d'🇮🇱 en français qui s'est éteinte. Nos condoléances à son époux JP Magnier pic.twitter.com/bLEd8YvVlG

Touchée par un terrible AVC

Le 3 juin 2008, la vie de la chanteuse a été bouleversée après un AVC. Fin 2019, dans les colonnes de France Dimanche, Rika Zaraï expliquait qu’elle avait encore des séquelles de ce drame. “J’ai encore beaucoup de difficultés à marcher, je me console en me disant que j’ai retrouvé ma tête,” confiait-elle, révélant au passage qu’elle pensait que sa carrière était terminée. “L’AVC, c’est la chose la plus épouvantable que j’ai connue. Soudain, tu n’es plus rien et je ne souhaite ça à personne. (…) On ne comprend pas, tout va bien et en une fraction de seconde, la lumière s’éteint et plus rien,” avait-elle ajoutait.

Alors qu’elle se racontait à l’occasion de la sortie d’une anthologie dans les bacs, Rika Zaraï ne cachait sa peur d’être à nouveau frappée par un AVC. “Avant le premier AVC, je n’ai eu aucun signe avant-coureur, et pour tout vous dire, je ne savais même pas ce que c’était. Maintenant que j’en ai fait la terrible expérience, je crains d’être frappée à nouveau,” expliquait-elle.

Crédits photos : Jack Tribeca / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet