Rachel Legrain-Trapani : son témoignage poignant sur ses difficultés financières après Miss France

C8 diffuse vendredi 11 décembre le documentaire La vraie vie de vos Miss consacré à cette élection. Et Rachel Legrain-Trapani s’y montre touchante lorsqu’elle raconte ses difficultés après avoir rendu son écharpe.

  • Rachel Legrain-Trapani

Le samedi 19 décembre 2020, elles seront vingt-neuf sur la scène du Puy-du-Fou à rêver de la couronne de Miss France. Toutes déterminées à exaucer leur rêve et à représenter une idée de l’élégance bleu-blanc-rouge pendant leur mandat. Mais, si passer une année amourachée de la fameuse écharpe nationale demeure synonyme de confort, tout n’est pas forcément rose pour ces jeunes filles qui découvrent un univers de mondanités jusqu’alors inconnu. Et l’après n’est pas forcément facile à gérer, une fois que les projecteurs se sont tournés vers une autre reine de beauté. Rachel Legrain-Trapani, élue en 2007, alors qu’elle n’avait que 18 ans, a traversé des épreuves difficiles, une fois lâchée dans la nature. Elle a ainsi évoqué ses difficultés financières dans un documentaire intitulé La vraie vie de vos miss et diffusé le vendredi 11 décembre sur C8.

“Ce n’est pas parce que j’ai été élue Miss France que j’ai une rente à vie

Car le parcours de celle qui s’épanouit aujourd’hui en tant qu’influenceuse et chroniqueuse TV a longtemps été semé d’embûches. Notamment lorsqu’elle s’est retrouvée dans la peau d’une célibataire sans emploi, après s’être séparée du père de son premier enfant. “C’est difficile dans le sens où j’avais peur de ne pas pouvoir subvenir aux besoins de mon enfant et de ne pas pouvoir subvenir à mes besoins”, explique-t-elle, des trémolos dans la voix. Affronter le regard des autres à une époque où elle n’était pas forcément à son avantage constituait une vraie épreuve de force. “C’était un peu compliqué”, reconnait la Picarde, écartée de la prochaine élection Miss France. “Souvent les gens se sont dits ‘mais qu’est-ce qu’elle fait là ?! C’est bizarre ! “. Des difficultés qui l’ont amené notamment à postuler pour un emploi de vendeuse ou de devenir animatrice pour une émission de jeux vidéo. “Ce n’est pas parce que j’ai été élue Miss France que j’ai une rente à vie. Je n’ai pas été élue président de la République”, conclut la Picarde, soulagée que les mauvais jours soient derrière elle.

A lire aussi : Rachel Legrain-Trapani, quasi absente du livre de Sylvie Tellier : “J’ai eu un petit pincement au cœur”

Source: Lire L’Article Complet