Qui est Alain Fischer, le "Monsieur Vaccin" du gouvernement?

Pédiatre et professeur d’immunologie, Alain Fischer est chargé de mettre en place la stratégie de vaccination décidée par le gouvernement. Avenant et décontracté, son style et son CV ont convaincu Emmanuel Macron de le choisir à ce poste.

  • Olivier Véran
  • Jean Castex

Durant les conférences de presse du ministre de la santé, Olivier Véran, un nouvel intervenant est désormais régulièrement présent, comme l’était durant les derniers mois Jérôme Salomon chargé de faire un bilan régulier de la crise sanitaire. Aux côtés du ministre, Alain Fischer a pour mission d’expliquer le déploiement de la stratégie vaccinale du gouvernement.

C’est un spécialiste des “bébés-bulle”

Agé de 71 ans, ce pédiatre a une manière simple, naturelle, et directe de s’exprimer face caméra. Le tout, en gardant un léger sourire au coin des lèvres. Une approche empathique et rassurante que ce professeur d’immunologie pédiatrique affiche à n’en pas douter avec ses jeunes patients et leurs parents. Alain Fischer est un spécialiste des “bébés-bulle”, ces enfants contraints de vivre confinés dès la naissance dans une bulle stérile afin d’éviter toute infection. Il s’agit d’une maladie génétique rare caractérisée par une absence totale de cellules responsables de la défense de l’organisme contre les infections. Ses recherches sur un traitement par thérapie génique lui ont valu de recevoir le Japan Prize, un prix scientifique.

Choisi par Emmanuel Macron pour ses compétences et son style

Parmi les candidatures présentées, le chef de l’Etat, en personne, a validé celle du professeur Fischer. Directeur de l’institut des maladies génétiques Imagine, il est aussi directeur de recherche à l’Inserm, professeur au Collège de France, membre de l’Académie de médecine et de celle des sciences. Outre ces compétences professionnelles, Emmanuel Macron a également été sensible au fait qu’il ne travaille pas avec l’industrie pharmaceutique, garantie d’une totale indépendance. En outre, son style décontracté, didactique et rassurant est un atout majeur, à l’heure où les Français attendent une communication en toute transparence sur les vaccins.

Vaccin contre la Covid-19 : une troisième dose pour lutter contre les variants ?

Il possède déjà une expérience gouvernementale

Parler vaccins au nom du gouvernement, il connaît. Déjà, en 2016, Alain Fischer présidait déjà le comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination, aux côtés de la ministre de la santé d’alors, Marisol Touraine. Il était chargé de faire des propositions pour répondre à la défiance d’une partie de la population à l’égard des vaccins.

A lire aussi: Vaccin contre la Covid-19 : 35 millions de doses attendues en France au mois d’avril

Source: Lire L’Article Complet