Procès Johnny Depp : Amber Heard moquée, cette vidéo devenue virale

Depuis quelques jours, une nouvelle tendance se dessine sur le réseau social TikTok et elle concerne le très médiatique procès de Johnny Depp et Amber Heard. Des utilisateurs de la plateforme diffusent des montages parodiques reprenant des extraits du témoignage de l’actrice.

Les internautes ne manquent jamais d’imagination lorsqu’il s’agit de se moquer. Et depuis le début du nouveau procès opposant Amber Heard à son ex-mari Johnny Depp, le 11 avril 2022, les « mèmes » (images ou vidéos visant à faire rire) sont chaque jour plus nombreux à circuler sur les réseaux sociaux. Ces derniers jours, une phrase prononcée par Amber Heard lors du témoignage durant lequel elle décrit une scène où son ex-compagnon l’a giflée, est reprise en masse pour des parodies devenues virales sur TikTok. « Je sortais de la chambre à coucher. Johnny m’a giflée au visage. Je me suis tournée pour le regarder et j’ai dit : “Johnny, tu m’as frappée. Tu viens de me frapper”« , a-t-elle raconté à la barre du tribunal de Fairfax.

Dans les vidéos en question, les internautes reprennent la piste audio de cette séquence et rejouent littéralement la scène décrite par l’actrice pour mettre en évidence les incohérences de son témoignage. On y voit souvent deux personnes, l’une frappant l’autre et cette dernière se retourner et dire dans le vide la phrase prononcée par Amber Heard. L’audio original a été partagé par un fan de Johnny Depp qui a écrit en légende : « Vous ne devez pas regarder quelqu’un en face pour pouvoir le gifler ? » Cette vidéo – la première d’une longue série de moqueries – a été vue 11 millions de fois.

>> PHOTOS – Amber Heard : qui sont les hommes et femmes de sa vie ?

Don’t you have to be looking at someone in the face to be able to slap them across it, or? #DeppVsHeard #DeppvHeard #johnnydepp #amberheard

auch babe you hit me👏 #fyp #amberheard #johnnydepp #justiceforjohnnydepp

Des parodies qui « contribuent au silence des victimes »

Sur Twitter, ces parodies ont été pointées du doigt par de nombreux internautes. Elles contribueraient selon ces derniers à « la silenciation des victimes de violences domestiques » car elles dédramatisent le récit d’Amber Heard pour en faire quelque chose de léger et d’amusant. Accusée de cautionner ces plaisanteries autour des violences conjugales, le réseau social TikTok a pris la décision de retirer plusieurs vidéos de ce genre en notifiant les créateurs que leurs contenus violaient les politiques de lutte contre l’intimidation de l’entreprise. En effet, dans le règlement de la plateforme, il est stipulé qu’il est interdit de créer des vidéos « qui dénigrent les victimes de tragédies violentes ».

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet