Prince Harry : un ami de la princesse Diana affirme qu’elle aurait été très déçue de son attitude

Alors que Meghan Markle et le prince Harry ont confirmé leur souhait de se couper de la famille royale ce vendredi 19 février et de rendre leurs patronages à Elizabeth II, beaucoup de fans ont été choqués. Roberto Devorik, l’un des meilleurs amis de Diana, en fait partie : selon lui, la mère d’Harry aurait été en colère.

La nouvelle a fait grand bruit parmi les fans de la famille royale britannique : le prince Harry et sa femme Meghan Markle ont rendu leurs derniers titres et patronages à la reine Elizabeth II. Le duc et la duchesse de Sussex ont confirmé ce “Megxit” brutal, le vendredi 19 février, assurant qu’ils ne seront plus jamais membres actifs de la famille royale, mais qu’ils “restent attachés à leur devoir et leur service au Royaume-Uni“. S’il ont reçu des soutiens après cette annonce, cette nouvelle a beaucoup agacé un proche de la famille : le designer argentin Roberto Devorik, qui fut un ami intime de la princesse Diana, la mère du prince. Il a ainsi expliqué son sentiment dans les colonnes de Hola! ce lundi 22 février… sans mâcher ses mots : “Diana serait furieuse contre Harry“, affirme-t-il sans détour. Il va même plus loin, assurant que, selon lui, Lady Di “ne s’entendrait pas avec Meghan“, mais par contre, aurait “adoré Kate“. Une nouvelle qui ne devrait pas plaire au prince, qui était très proche de sa mère, et qui a déjà très fortement déçu son grand frère William.

Le prince a enfreint une règle de la famille

Selon Roberto Devorik, qui a bien connu les codes de la famille royale, le duc et la duchesse de Sussex ont fait une erreur impardonnable : ne pas suivre l’une des règles de la famille. “La maison de Windsor a ses propres lois (…) La première et la plus importante loi à Buckingham Palace est : ‘Ne tirez aucun profit de votre position'”. Or, selon lui, le couple n’a pas suivi cette directive de la famille royale : “Ils profitent de leur situation actuelle en ce moment. Par conséquent, la reine n’a eu d’autre choix que d’appliquer le dur Megxit, retirant leurs honneurs et leur patronage“, comprend-il. Vindicatif, Roberto Devorik ajoute : “Vous ne pouvez pas vous exiler, vivre dans un manoir à Montecito, en Californie, signer des contrats commerciaux de plusieurs millions auprès de Netflix ou de Disney, et vous attendre à recevoir de l’argent des coffres publics ou continuer à représenter la Couronne“. Ça, c’est dit…

Source: Lire L’Article Complet