Prince Andrew dans la tourmente : ce geste de la reine qui prouve son soutien à son fils

Accusé d’agressions sexuelles par une Américaine, le prince Andrew fait profil bas. Dans la tourmente, la reine Elizabeth affiche son soutien à son fils cadet.

Le prince Andrew est dans la tourmente. Le fils de la reine Elizabeth a été accusé d’agressions sexuelles par Virginia Roberts Giuffre. La victime présumée a porté plainte au tribunal de New York affirmant que le prince Andrew l’avait agressée sexuellement et violée alors qu’elle n’avait que 17 ans. Alors que les avocats du duc d’York tentent de mettre en place une stratégie de défense, le palais de Buckingham n’a fait aucun commentaire sur les faits. Toutefois, d’après un article publié dans le Times, ce dimanche 22 août, la reine soutiendrait fermement son fils.

Malgré la controverse, le prince Andrew sera autorisé à garder ses fonctions de colonel des Grenadier Guards. Une source militaire de haut rang a déclaré au Times la nouvelle. “La reine a fait savoir au régiment qu’elle souhaitait que le duc d’York reste colonel et l’idée principale est que personne ne souhaite faire quoi que ce soit qui puisse déranger le colonel en poste”, explique l’interrogé. Une décision qui soulève de nombreuses interrogations au sein des Grenardier Guards.Comment pouvez-vous avoir un colonel qui ne peut pas jouer le rôle ? On ne peut pas avoir un colonel qui ne remplit pas ses devoirs publics”, soutient la source. Le prince Andrew a également conservé d’autres titres honorifiques, notamment celui de colonel des Royal Highland Fusiliers, de colonel en chef du Yorkshire Regiment, de commodore en chef de la Fleet Air Arm et enfin celui de commodore honoraire de l’air dans la RAF.

La reine soutient son fils !

Cette décision suggère que le monarque soutient son fils, qui s’est retiré de ses fonctions publiques. Le prince Andrew s’est d’ailleurs réfugié à Balmoral, auprès de la reine Elizabeth II, pour éviter la polémique. Le frère du prince de Galles nie les allégations à son encontre, mais n’a pas encore répondu publiquement aux accusations.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet