Pourquoi Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze étaient « attendus au tournant »

Dans le portrait de Mélissa Theuriau fait par “Libération”, une amie évoque les prénoms de ses enfants avec Jamel Debbouze. Un sujet sur lequel le couple était attendu au tournant par ses détracteurs.

A propos de


  1. Jamel Debbouze


  2. Mélissa Theuriau

C’est l’un des couples les plus solides, mais également une référence de la mixité. Mariés depuis 2008, et parents de Léon (12 ans) et Lila (9 ans), Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze incarnent une modernité qui ne plaît malheureusement pas à tout le monde. La productrice d’Incas(s)ables, documentaire sur l’enfance en danger diffusé sur France 2 mercredi soir, a notamment pu s’en rendre compte dès la naissance de Léon, son premier enfant avec l’humoriste de Trappes d’origine marocaine.

Fallait pas qu’ils se plantent, ils étaient attendus au tournant, rappelle une amie de Mélissa Theuriau dans Libération, à propos du choix du prénom de l’enfant. Dans Sept à Huit, Jamel Debbouze lui-même avait évoqué certaines critiques. De son côté, le comique a entendu des commentaires négatifs sur les prénoms jugés trop français. “Beaucoup de gens ont pensé que je trahissais d’une certaine manière qui j’étais, avait-il expliqué en 2018. Mais je suis qui moi ? Je suis né ici !”.

“Moi je l’appellerai Ali !”

Il avait au passage rappelé que le choix du prénom de Léon, qui rêve aujourd’hui de devenir footballeur pro et joue au PSG, était un hommage au grand-père de Melissa Theuriau, “mal en point” au moment de l’arrivée du bébé. Et que cette décision naturelle fut moins évidente pour ses parents : “C’est très beau Léon, mais moi je l’appellerai Ali !“, avait réagi son père, comme Jamel le racontait avec le sourire.

[email protected] nous raconte comment il bâtit petit à petit une famille pas comme les autres.
En commençant par le début : le choix des prénoms de ses enfants…
Dimanche, dans le portrait de la semaine, sur @TF1#septàhuit pic.twitter.com/QQPhN8IaCl

Jamel et Mélissa Theuriau, souvent confrontée au racisme depuis son histoire d’amour avec l’humoriste, ont toutefois choisi des deuxièmes prénoms qui symbolisent la mixité. “Mon fils s’appelle Léon Ali. Et ma fille Lila Fatima Brigitte. Fatima c’est le prénom de ma mère, Brigitte c’est le prénom de ma belle-mère, avait-il raconté. C’est aussi une manière de leur dire ‘Soyez fiers ! Vous êtes plusieurs à l’intérieur !“, concluait-il.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet