Pio Marmaï : ses propos virulents à l'égard d'Emmanuel Macron à Cannes font polémique

Pio Marmaï s’attire les foudres des internautes après avoir violemment critiqué Emmanuel Macron durant la conférence de presse du film La fracture, le vendredi 8 juillet 2021 au Festival de Cannes.

  • Emmanuel Macron

Une chose est sûre, Pio Marmaï ne porte pas Emmanuel Macron dans son cœur. Présent au Festival de Cannes 2021, l’acteur âgé de 36 ans n’a pas hésité à fustiger le président de la République lors de la conférence de presse du film La fracture. “Alors en l’occurrence, moi, Macron, j’aimerais bien aller chez lui en passant par les chiottes et par les tuyaux et lui péter la gueule, ça évidemment un peu comme tout le monde, dans l’absolu”, a-t-il déclaré face aux journalistes dans une séquence vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux.

“Quand on pousse des gens à un moment de fragilité et de violence pareilles, c’est sûr qu’il y a un moment où une maladresse peut survenir. Un moment de dureté, de révolte brute“, a expliqué Pio Marmaï, faisant référence à une scène du film dans laquelle un gilet jaune est blessé par une intervention des forces de l’ordre. Un discours qui créé la polémique sur les réseaux sociaux.

Pio Marmaï cible de critiques sur les réseaux sociaux

Certains internautes ne semblent pas d’accord avec le discours de Pio Marmaï. “Pour qui se prennent ces gens ? Ces égos boursouflés sont sous perfusion permanente d’argent public et se permettent de se la jouer rebelle anti-système”, “Pio Marmaï t’as quand même bien oublié que ta profession a été tenue à bout de bras dans la crise, par la décision politique. Bête, méchant, ingrat“, “On crache dans la soupe et on s’étonne que les gens aient envie de boycotter certains films. Dommage pour les réalisateurs qui sont impactés par les discours stupides de leurs acteurs”, peut-on lire parmi les centaines de réactions. Outre les internautes, Pio Marmaï a choqué les politiques : Christophe Castaner a également tenu à réagir à ses propos. “L’appel à la violence n’a sa place nulle part, et votre statut ‘d’artiste’ ne le rend ni plus intelligent ni plus acceptable. C’est même l’inverse : vous remportez la palme du propos le plus vulgaire“, a déclaré l’ancien ministre de l’Intérieur.

L’appel à la violence n’a sa place nulle part, et votre statut « d’artiste » ne le rend ni plus intelligent ni plus acceptable.

C’est même l’inverse : vous remportez la palme du propos le plus vulgaire. https://t.co/0BK2EWHXcL

Source: Lire L’Article Complet