Photos : quand Sylvie Vartan en dévoile un peu trop sur scène !

C8 diffusait ce mercredi 11 décembre, la toute première édition des "Olympia Awards", cérémonie durant laquelle le duo José Garcia/Antoine de Caunes s’est reformé et notamment offert au public, une drôle d’imitation de Sylvie Vartan.

Antoine de Caunes animait, en direct de l’Olympia, ce mercredi 11 décembre, la toute première édition des Olympia Awards, une cérémonie visant à récompenser des artistes issus de la grande famille de l’humour ou de la musique. 

D’ailleurs, à cette occasion, la star du groupe Canal + a retrouvé son acolyte José Garcia sur scène pour le plus grand bonheur des fans et nostalgiques de l’époque Nulle Part Ailleurs.

Et le comédien n’a pas manqué de divertir l’assemblée dans des sketchs hilarants, comme lorsqu’il a déboulé vêtue d’une robe bleue et perchée sur des talons et imitant Sylvie Vartan. 

Mais José Garcia a conservé un bouc, de quoi susciter la curiosité de son binôme. “J’ai voulu faire une compil. Je me suis dit ‘ne rase pas la barbe tout de suite’. Je voulais faire un truc Johnny Hallyday et Sylvie Vartan”, a expliqué l’acteur français. 

Et au moment où cette nouvelle Sylvie Vartan reçoit des roses sur scène, José se baisse et en dévoile un peu trop. En effet, sous sa robe, se cachait une grosse perruque, censée représenter les poils qui couvrent les parties intimes. 

“J’ai honte”, a aussitôt lâché le principal intéressé quand Antoine de Caunes, lui, s’est montré très amusé par la situation, tout comme le public. 

Retrouvez ci-dessous, le palmarès de la soirée : 

Artiste musical de l’année : Angèle

Révélation musicale de l’année : Trois cafés gourmands

Concert de l’année : Bilal Hassani pour “Kingdom Tour”

Humoriste de l’année : Florence Foresti

Révélation humour de l’année : Inès Reg

Spectacle d’humour de l’année : Camille Lellouche pour “Camille en vrai”

Olympia Award d’honneur : Catherine Ringer

À voir également : Adeline Blondieau : son étrange révélation de dernière minute sur son mariage avec Johnny ! 

Bastien Rambaldi 

Source: Lire L’Article Complet