Photos – Kate Middleton imperturbable tandis que la foudre s'abat sur Meghan et Harry !

Ce 22 septembre, Kate Middleton était de sortie, à Londres. De l’autre côté de la planète, Meghan Markle et le prince Harry ont lancé une polémique retentissante…


Ce 22 septembre, Kate Middleton était à Battersea Park, dans le sud de Londres pour rencontrer des associations de maman, très affectées par l’actuelle crise sanitaire. Et tandis que la femme du prince William honorait ses engagements, en tant que membre de la famille royale, et future reine consort du Royaume-Uni, en Superga et pantalon Marks & Spencer, son beau frère et sa belle-soeur ont de nouveau mis le feu aux poudres…

Ils en ont trop dit

En effet, pendant ce temps, de l’autre côté de l’Atlantique, l’élection du futur président des États-Unis est sur toutes les lèvres. Et, bien que les têtes couronnées sont tenues de conserver une certaine neutralité en public, pour des questions de pérennité de l’institution, le petit fils de la reine Elizabeth II a fait l’impensable. Accompagné de sa femme, Meghan Markle, il s’est adressé aux Américains, dans une vidéo tournée pour Time Magazine.

La duchesse de Sussex, Californienne de naissance, a ainsi déclaré : “Tous les quatre ans, on nous dit la même chose: ‘C’est l’élection la plus importante de notre vie’. Mais celle-ci l’est. Lorsque nous votons, nos valeurs sont mises en pratique et nos voix sont entendues. Votre voix nous rappelle que vous êtes important. Parce que vous l’êtes. Et vous méritez d’être entendus”. Dans un discours très orienté en faveur de Joe Biden, l’ex actrice de “Suits” a appelé à remplacer l’actuel locataire de la Maison Blanche.

De son côté, le prince Harry a expliqué qu’il n’avait pas le droit de voter au pays de l’oncle Sam, pas plus que dans son pays. Il a toutefois jugé indispensable de “rejeter les discours de haine, la désinformation et la négativité en ligne”. Lui qui est (toujours) de sang bleu, et toujours prié de rester strictement apolitique a commis une faute grave. Et cette entorse au protocole qu’il s’est autorisé ce 22 septembre, pour appeler à voter (sans le dire) contre Donald Trump, en a fait bondir plus d’un. Parmi eux, le célèbre journaliste anglais, Piers Morgan, un temps proche de Meghan Markle.

Vers une déchéance totale de leurs titres de royauté ?

Dans les colonnes du Daily Mail, ce dernier a estimé que le couple de Sussex devait être déchus de tous les titres qu’ils ont encore (Altesses royales, Comte et Comtesse de Dumbarton et Baron et Baronne Kilkeel). Et Piers Morgan ne mâche pas ses mots. En plus d’avoir violé la sacro-sainte neutralité de la monarchie, il accuse ceux qui ont quitté leurs obligations royales en mars dernier, et qui habitent désormais une énorme propriété à 14 millions de dollars à Santa Barbara, de profiter de la noblesse de leur carte de visite pour négocier des gros cachets de 150 millions de dollars avec Netflix. Trop c’est trop.

Source: Lire L’Article Complet