Patrick Sébastien viré de France 2 à cause d’un "problème de personnalités" ? (exclu vidéo)

Fabien Lecœuvre balance tout. Un an après l’éviction de Patrick Sébastien de France 2, le chroniqueur de “TPMP” revient sur les raisons qui auraient scellé le destin du célèbre animateur. Selon lui, il s’agirait avant tout d’un problème de personnalités, comme il l’a avancé dans “Good Morning Week-End”, diffusé sur Non Stop People.

“S’ils me donnent moins, je ne resterai pas”, fustigeait Patrick Sébastien dans une interview accordée à nos confrères de Télé Star en octobre 2018. L’animateur s’indignait alors contre France Télévisions, à qui il reprochait de réduire le nombre de ses soirées sur le service public à trois numéros du “Plus Grand Cabaret du monde” et à quatre émissions des “Années bonheur”. “S’ils me donnent la même chose, je ne resterai pas non plus”, avertissait ensuite l’animateur. Finalement, Patrick Sébastien n’avait pas eu le temps de mettre ses menaces à exécution. Le 8 octobre 2018, soit quelques jours après ses propos, la direction des programmes de France Télévisions – avec qui les tensions étaient déjà palpables – convoquait l’épouse de Patrick Sébastien et lui annonçait que son contrat avec France 2 prendrait une fin définitive en juin 2019.

Plus d’un an après cette éviction peu cérémonieuse, Fabien Lecœuvre en a évoqué les potentielles raisons. Invité ce week-end dans “Good Morning Week-end”, diffusé sur Non Stop People, le chroniqueur de “Touche Pas à Mon Poste” a estimé qu’il y avait “un problème de personnalités entre la direction et l’artiste, l’animateur qu’était Patrick Sébastien”. Et s’il peut s’exprimer ainsi, c’est parce qu’il connaît bien le présentateur télé. Pendant 13 ans, Fabien Lecœuvre avait été le co-présentateur des “Années Bonheur”.

Son complice éjecté, Fabien Lecœuvre ne garde pourtant aucune rancœur à l’égard de Delphine Ernotte. Toutefois, il s’est confié sur le climat pesant  qui régnait dans les locaux de France TV dès l’arrivée de la dirigeante d’entreprise, en août 2015. “On devait déjà s’arrêter au moins, il y a deux, trois ans”, a-t-il révélé. “On devait toujours s’arrêter au moment de l’arrivée de Madame Ernotte”, s’est-il remémoré. Malgré cette épée de Damoclès, Fabien Lecœuvre préférait rester optimiste. “Moi, quand on me posait la question à l’époque, je répondais : ‘je crois la direction de France Télévisions suffisamment intelligente pour ne pas se séparer d’un élément comme Patrick Sébastien’”, a-t-il déclaré. “Un maître absolu”, à ses yeux. “Aujourd’hui, il y a deux malheureux : le public et les artistes”, conclut-il.

Source: Lire L’Article Complet